Retrouvez-nous sur
  • Version mobile
  • RCI
  • Service français
  • Contact
  • Offre d'emploi
  • Web  french.cri.cn   
    La vaste campagne tibétaine ou comment rapprocher le monde à la faveur d'Internet
      2013-07-11 11:10:09  cri

    Avec la vulgarisation d'Internet au Tibet, de plus en plus de paysans et de bergers de cette région ont commencé à utiliser Internet. Grâce à cette fenêtre, ils peuvent mieux comprendre le monde en dehors du plateau et ils peuvent acquérir de nouveaux savoirs-faire. Grâce à Internet, ils ont de nouvelles facilités dans leur vie quotidienne. Voici un reportage signé Dechen Peldron : « La vaste campagne tibétaine, ou comment rapprocher le monde à la faveur d'Internet ».

    Voici arrivée l'heure où les classes de terminale en finissent avec leurs examens et où les jeunes lycéens obtiennent leurs diplômes. Beaucoup de lycéens tibétains viennent de foyers ruraux. Ils ont fait leurs études à Lhassa ou dans les régions intérieures, et ils ont passé le GAOKAO, l'équivalent chinois du baccalauréat. Et puis ils sont retournés dans leur pays natal. Yangzom est lycéenne au Lycée numéro 8 de Lhassa, mais sa famille habite dans la région rurale de Xigazê. Yangzom a réussi son GAOKAO en obtenant 390 points. Et sur le barème établi pour les éthnies minoritaires, c'est une note remarquable. Sa note dépasse de 100 points la note minimale requise pour intégrer un établissement supérieur d'excellence en Chine. Yangzom a l'intention de discuter avec ses parents afin de prendre l'une des décisions les plus importante de sa jeune existence.

    « Si tout était comme avant, je ne pourrais pas rentrer chez moi juste après les examens, ni ne pourrais discuter avec ma famille, car ma famille habite très loin. Mais maintenant c'est différent : on a accès à l'Internet depuis chez soi. L'école nous a demandé d'envoyer nos dossiers aux établissements sur Internet, et ça c'est très pratique ! »

    Le projet de connexion des réseaux à large bande dans chaque village du Tibet favorise non seulement les élèves, mais aussi les amoureux de la musique. Auparavant, dans les régions agricoles, si l'on souhaitait écouter de nouvelles chansons, il fallait toujours demander à quelqu'un qui allait à Lhassa de rapporter des CD. Avec l'avènement d'Internet, les gens ont pris l'habitude de chercher, de télécharger et d'écouter tous types de chansons. Dampa Tsering, qui habite dans la région de Nagqu, nous a montré les chansons téléchargées dans son téléphone portable. On y trouve même le tube du moment : Gangnam Style.

    « Nous n'écoutons pas seulement des chansons éthniques, style ballade pastorale, nous aimons aussi les tubes. Nous chantons souvent Gangnam Style, c'est très amusant ! Même si on ne comprend pas la langue, on s'est beaucoup amusés en chantant et en dansant. »

    Internet est en train de modifier les habitudes des habitants sur le plateau. Dans le village de Chabalang (Qüxü, Lhassa), Monsieur Chungda a fait fortune grâce à Internet. Monsieur Chungda gagne sa vie en élevant des vaches. Il n'était pas riche jusqu au jour où il a trouvé des informations concernant l'amélioration de l'élevage de vaches sur Internet.

    « Avant, il n'y avait pas de télé ni d'ordinateur dans le village. On était comme des idiots car on ne savait presque rien à ce moment-là. Heureusement, aujourd'hui, depuis qu'il y a des ordinateurs dans notre village, j'ai appris à améliorer les techniques d'élevage. Résultat : avant, je gagnais 500 yuan par vache, mais aujourd'hui, c'est entre 3000 et 5000 yuan. »

    Depuis 2011, la région autonome du Tibet ne cesse de construire des centres de libre accès à internet dans les campagnes. 3 mille centres seront construits d'ici fin 2015. Grâce à cela, la population pourra obtenir toutes les informations nécessaire concernant l'agriculture, l'emploi, la santé et les marchés, en temps et en heure, ce qui facilitera le travail et la vie des paysans du Tibet.

    Commentaire
    Annonce
    Le sommet de B20 et celui de G20 auront lieu à Hangzhou du 3 au 5 septembre. Nous allons couvrir quatre grandes séances lors des deux sommets importants sur nos deux sites et notre Facebook: l'ouverture du sommet de B20 prévu dans l'après-midi du 3 septembre, le sommet non-officiel des chefs d'Etat des BRICS, l'ouverture du sommet de G20, prévu le 4 septembre et enfin, la conférence de presse après la clôture du sommet de G20, prévu dans l'après-midi du 5 septembre. Soyez nombreux à surfer nos sites pour suivre des événements importants en nous laissant vos réactions.
    C'est parti ! Le 21 décembre 2015, Radio Chine Internationale a lancé 2 heures d'émissions francophones en DIRECT à travers le monde. Journaux, insolites, musique chinoise et mondiale et chaque jour un nouveau sujet à partager avec vous.

    Horaires des émissions en direct de RCI:
    18h à Dakar, Saint-Louis  (FM 102.9) Ziguinchor, Kaolack (FM 106.6)
    10h à Niamey, Maradi, Zinder (FM 106), Agadez (FM 103)
    12h à Brazzaville (FM 90.1)
    18h à Bangui (FM 97.6)
    21h à Bujumbura (FM 89.2)
    13h à Moroni (FM 94.9)
    12h à Djibouti (FM 99.8)
    8h à Nouakchott (FM 95.7)

    Téléchargez notre application gratuite @RCI sur votre mobile. Cherchez @RCI sur App Store et Google Play Store, et dialoguez avec nos animateurs et animatrices !

                              
                         Android                         iOS

    RCI vous propose

    Eliminatoires Mondial 2018 (zone Asie) : La Chine domine la Corée du Sud

    Des pandas géants jouent au zoo de Toronto

    Chine : lac salé coloré à Yuncheng au Shanxi

    Sichuan: Les fleurs de pêcher en pleine floraison
    plus>>
    © Radio Chine Internationale.Tous droits réservés.
    16A, rue Shijingshan, district Shijingshan, Beijing, Chine