La Chine a supprimé 210 000 messages postés en ligne et fermé 42 sites internet pour dissiper les rumeurs
  2012-04-12 19:39:43  xinhua
Les autorités de régulation d'Internet de Chine ont supprimé depuis la mi-mars 210 000 messages postés en ligne et fermé 42 sites Internet au cours de la dernière campagne visant à dissiper les rumeurs véhiculées sur la Toile, a indiqué jeudi un haut responsable chinois.

Liu Zhengrong, un responsable du Bureau d'Etat de l'information sur Internet (BEII), a révélé ces données lors d'un événement médiatique à Beijing, en ajoutant que ce geste pris conjointement par l'Administration de l'Internet, les agences de télécommunications et la police, a conduit à l'amélioration de l'environnement en ligne.

L'invention et la propagation de rumeurs sur Internet sont illégales en Chine, a-t-il souligné.

"Le fait d'inventer et de propager des rumeurs sur Internet trouble l'ordre public et sabote la stabilité sociale, ce qui ne sera jamais toléré", a-t-il indiqué en ajoutant que tels comportements seraient traités avec la plus grande rigueur et que les personnes à l'origine de fausse nouvelles devraient répondre de leurs actes devant la loi.

Pour arrêter les rumeurs via les services de microblog, les autorités gouvernementales et les opérateurs de services Internet doivent jouer un rôle approprié, tandis que les internautes doivent de leur côté rester vigilants vis-à-vis des rumeurs et les dénoncer immédiatement auprès des autorités compétentes.

Commentaire