Retrouvez-nous sur
  • Version mobile
  • RCI
  • Service français
  • Contact
  • Offre d'emploi
  • Web  french.cri.cn   
    Selon un expert, la Chine développera moins vite son énergie nucléaire pour bien gérer cette énergie
      2011-04-01 18:30:24  cri






    src="mms://media.chinabroadcast.cn/french/wai110401.wma"


    type="video/x-ms-wmv"
    width="250" height="45">

    La crise nucléaire provoquée par l'accident nucléaire de Fukushima est loin d'être résolue. Face à la crise nucléaire japonaise inattendue, la Chine a ralenti le rythme du développement de son énergie nucléaire. D'une part, elle a suspendu temporairement la ratification de projets concernés, d'autre part, elle procède à un contrôle total des centrales nucléaires en construction. M. Feng Yi, vice-secrétaire général de l'association du secteur d'énergie nucléaire et expert du comité de coordination de prévention d'urgence nucléaire nationale a fait savoir que le principe en matière du développement de l'énergie nucléaire chinoise à long et moyen terme restait immuable, et que le ralentissement temporaire avait pour but de consolider la base de sécurité.

    Ces dernières années, l'énergie nucléaire chinoise a connu un essor rapide.

    A présent, 13 groupes générateurs des six centrales nucléaires que compte la Chine fonctionnent avec une capacité d'installation de 10,80 millions de kw. Et la capacité d'installation des centrales nucléaires en construction atteindra 30 millions de kw, représentant 40% des groupes générateurs en construction dans le monde. Des spécialistes estiment qu'aux vues de la double pression provoquée par une grande consommation d'énergie et un besoin de réduction des émissions carbone, l'énergie nucléaire est incontournable pour la Chine. M. Feng Yi a indiqué :

    « Le principe d'un développement de l'énergie nucléaire à long et moyen terme reste inchangé, il est déterminé par la stratégie énergétique de notre pays, l'analyse de l'offre et la demande, ainsi que par la réalité du développement du secteur de l'énergie nucléaire. Du fait qu'une crise nucléaire d'une telle importance est survenue dans le monde, nous devons accentuer nos efforts en terme de sécurité en vue de jeter une bonne base au développement futur. »

    Selon M. Feng Yi, la Chine a commencé le développement de son énergie nucléaire il y a un peu plus de vingt ans, et n'a jamais relâché sa vigilance en matière de sécurité. Il a continué :

    « Conformément aux normes de production définies par l'association mondiale du fonctionnement de générateurs nucléaires, nous avons atteint globalement le niveau moyen et un peu supérieur, et un niveau d'avant-garde concernant 8 normes. La pratique de ces vingt dernières années a prouvé que notre système de sécurité est sûr, à en juger d'après les rejets radioactifs, dont le traitement et l'évacuation sont de mieux en mieux maîtrisés. La qualité, le rythme, le risque et la gestion sécuritaire sont à un niveau contrôlable et en phase avec l'offre et la demande.

    Malgré cela, suivant l'accident nucléaire de Fukushima, la Chine a réagi pour évaluer à nouveau la situation de la sécurité nucléaire du pays. Le 14 mars, le groupe d'énergie nucléaire du Guangdong a tenu une réunion d'urgence pour évaluer la sécurité des centrales nucléaires en fonctionnement et en construction dans la province. Le 16 mars, le Premier ministre chinois Wen Jiabao a présidé une réunion au cours de laquelle il a souligné qu'il fallait accorder une importance particulière à la sécurité dans le développement de l'énergie nucléaire et a décidé de suspendre la ratification de nouveaux projets en la matière. M. Feng a continué :

    « Le secteur de l'énergie évolue en fonction des expériences. Ces vingt dernières années, le milieu de l'énergie nucléaire globale a toujours élaboré des plans d'action d'amélioration appropriés suite aux accidents. La Chine tout comme le nucléaire mondial devra s'attaquer d'arrache pied à établir les causes de l'accident nucléaire de Fukushima. Il s'agit d'une option rationnelle de ralentir le développement du secteur tout en intégrant la leçon d'autrui dans la gestion et le fonctionnement des centrales nucléaires en fonctionnement et en construction afin d'assurer la sécurité des centrales. »

    M. Feng Yi a souligné que la sécurité constituait la ligne vitale pour le secteur de l'énergie nucléaire. La Chine a besoin de consolider davantage les fondements de la gestion sécuritaire en vue de promouvoir un développement hautement efficace et sécuritaire de l'énergie nucléaire.

    Commentaire
    Annonce
    Le sommet de B20 et celui de G20 auront lieu à Hangzhou du 3 au 5 septembre. Nous allons couvrir quatre grandes séances lors des deux sommets importants sur nos deux sites et notre Facebook: l'ouverture du sommet de B20 prévu dans l'après-midi du 3 septembre, le sommet non-officiel des chefs d'Etat des BRICS, l'ouverture du sommet de G20, prévu le 4 septembre et enfin, la conférence de presse après la clôture du sommet de G20, prévu dans l'après-midi du 5 septembre. Soyez nombreux à surfer nos sites pour suivre des événements importants en nous laissant vos réactions.
    C'est parti ! Le 21 décembre 2015, Radio Chine Internationale a lancé 2 heures d'émissions francophones en DIRECT à travers le monde. Journaux, insolites, musique chinoise et mondiale et chaque jour un nouveau sujet à partager avec vous.

    Horaires des émissions en direct de RCI:
    18h à Dakar, Saint-Louis  (FM 102.9) Ziguinchor, Kaolack (FM 106.6)
    10h à Niamey, Maradi, Zinder (FM 106), Agadez (FM 103)
    12h à Brazzaville (FM 90.1)
    18h à Bangui (FM 97.6)
    21h à Bujumbura (FM 89.2)
    13h à Moroni (FM 94.9)
    12h à Djibouti (FM 99.8)
    8h à Nouakchott (FM 95.7)

    Téléchargez notre application gratuite @RCI sur votre mobile. Cherchez @RCI sur App Store et Google Play Store, et dialoguez avec nos animateurs et animatrices !

                              
                         Android                         iOS

    RCI vous propose

    Beijing, nouvelle place forte de l'art contemporain

    Tibet: les vestiges de l'ancienne capitale du royaume de Gugé

    Le Corso fleuri de Lichtenvoorde aux Pays-Bas

    Exposition d'un éléphant mécanique de 8,8 mètres de haut à Beijing
    plus>>
    © Radio Chine Internationale.Tous droits réservés.
    16A, rue Shijingshan, district Shijingshan, Beijing, Chine