L'avocat iranien Mohammad Mostafaei se réfugie en Norvège
  2010-08-09 11:42:00  xinhua
L'avocat iranien Mohammad Mostafaei, qui a affirmé que les autorités iraniennes tentaient de l'arrêter, est arrivé le week-end dernier à Oslo, capitale norvégienne, avec l'aide du gouvernement norvégien.

M. Mostafaei, considéré par l'Occident comme activiste des droits de l'homme en raison du rôle qu'il a joué comme défenseur d'une femme iranienne, Sakineh Mohammadi Ashtiani, et de délinquants adolescents, a annoncé à Oslo à des journalistes qu'il était arrivé samedi dernier dans la capitale norvégienne avec un billet offert par l'ambassade de Norvège en Turquie.

Selon lui, il n'était pas dans son bureau à Téhéran, capitale iranienne, le 22 juillet, lors de l'arrivée des policiers avec un mandat d'arrêt. La police a donc arrêté sa femme, son beau-père et son beau-frère, qui sont toujours en détention.

Mostafaei a indiqué qu'il avait traversé le 29 juillet la frontière pour entrer en territoire turc où il a été détenu pendant six jours avant d'être libéré avec l'intervention de l'Occident et placé sous protection diplomatique vendredi dernier.

Le ministre norvégien des Affaires étrangères, Jonas Gahr Store, a indiqué lors d'une conférence de presse tenue dimanche après-midi :"Nous étions au courant de sa fuite alors qu'il était en Turquie", en refusant de donner des détails sur le rôle joué par le gouvernement norvégien dans l'affaire.

Mostafaei, qui peut séjourner en Norvège pour un an, a indiqué qu'il souhaitait voir sa femme et sa fille de 17 ans le rejoindre bientôt en Norvège.

Ashtiani, une Iranienne, a été condamnée à être lapidée pour une liaison extra-conjugale, bien qu'il n'y ait pas de preuve de son implication dans le meurtre de son mari.

Commentaire