La Corée du Sud promet une attaque préventive contre la RPDC en cas de provocation nucléaire
  2010-01-20 14:03:16  cri

La Corée du Sud lancera une attaque préventive contre la République populaire démocratique de Corée (RPDC) en cas de tout signe clair de provocation nucléaire, a déclaré mercredi le ministre sud-coréen de la Défense, ont rapporté les médias locaux.

"Les dégâts seraient terribles en Corée du Sud si la RPDC lançait une attaque nucléaire. Ainsi, au moindre signe de provocation nucléaire, et si l'on estime que la PRDC envisage de nous attaquer, (la Corée du Sud) doit frapper de façon préventive (la PRDC)", a déclaré lors d'un forum le ministre de la Défense Kim Tae-young, selon l'agence de presse Yonhap.

Il y a eu des débats sur la justification des attaques préventives et certains estiment que de telles attaques sont légitimes en cas de menaces nucléaires, selon le ministre.

"Si nous ne pouvons pas contre-attaquer, nous n'avons pas d'autre choix que d'attaquer en premier", a déclaré M. Kim, cité par Yonhap.

La RPDC semble transmettre des signes ambigus au monde. D'une part en poursuivant les négociations, et d'autre part en proférant des menaces, alors que la Corée du Sud et les Etats-Unis surveillent le nucléaire, les missiles et d'autres menaces militaires éventuelles provenant de la RPDC, a indiqué M. Kim lors du forum.

Il a fait ces remarques après que Pyongyang eut proféré la semaine dernière une menace contre Séoul concernant son plan d'urgence qui envisage le scénario d'un revirement de situation brusque en RPDC, un volte-face subit, alors que le dialogue intercoréen semble retrouver des perspectives.

Le ministre avait défendu la même idée sur une attaque préventive en 2008 lors d'une réunion parlementaire avant qu'il ne soit nommé président l'Etat-major interarmées, causant le courroux de la RPDC.

Commentaire