Le Nouvel An tibétain
  2009-04-16 17:08:50  cri

Danse Shinze (CRI Online)

Les célébrations du nouvel an tibétain dureront jusqu'au 15 janvier.

Le nouvel an tibétain est la fête la plus importante de l'ethnie tibétaine. Il existe des nuances entre les dates précises du nouvel an dans les différentes zones de la région. Par exemple, à Lhassa, le 1er janvier est le nouvel an, et au sud de la rivière Nyangchu, c'est le 1er décembre, alors que pour les habitants de certaines zones du Chamdo, l'année commence le 1er novembre.

Les habitants de Lhassa commencent à faire des préparations pour le nouvel an dès le mois de décembre. Tous les foyers préparent un boisseau de cinq céréales nommé « Qemar », une boîte de bois remplie de blé sauté et de Tsampa (boulette de farine d'orge), décorée d'épis d'orge du Tibet et de fleurs multicolores fabriquées avec du beurre de yak. On plante encore un bol de semences d'orge du Tibet pour que les pousses grandissent un peu lors de l'arrivée du Nouvel an. Le Qemar et les pousses de blé sont ensuite offerts sur l'autel afin de souhaiter une bonne récolte pour l'année qui vient.

A la veille du nouvel an, toutes sortes d'aliments sont offertes au bouddha. Les membres de la famille travaillent pendant toute la nuit pour préparer les nourritures de fête.

A l'aube du 1er janvier, jour du Nouvel an tibétain, les chants des artistes folkloriques accompagnent le lever du jour. Les artistes, un masque blanc sur le visage et tenant un bâton à la main, chantent en improvisant. Cet art tibétain particulier composé de chansons et de paroles souhaite le bonheur et la santé aux habitants. Au premier jour du Nouvel an, chaque famille doit d'abord envoyer une personne rapporter un premier seau d'eau de la rivière ? on l'appelle l'eau de bonheur ? pour faire du thé.

Ensuite, les parents et les amis se rencontrent pour se souhaiter la bonne année. Ces rencontres dureront trois à cinq jours.

Pendant la fête du Nouvel an tibétain, sur les places ou les prairies, on danse le Gorchom et la danse Shinze en formant un cercle main dans la main avec des accompagnements de guitare, de cymbales, de gongs, et autres instruments musicaux. Les enfants font claquer des pétards. Tout baigne dans une ambiance joyeuse et paisible.

Commentaire