Shigatse, deuxième ville du Tibet: une cité ancienne en plein plateau tibétain
  2009-04-16 16:54:02  cri

(photo Shigatse, paysage de Shigatse)

Shigatse se situe dans le Sud-Ouest de la Région autonome du Tibet. C'est la deuxième plus grande ville du Tibet, après Lhassa et, particularité : elle est située à une altitude record de 3 800 mètres.

Nombre de bâtiments historiques combinent les caractéristiques architecturales tibétaines et Han.

Le monastère de Tashilhunpo est devenu le symbole de la ville. Le monastère est la résidence des Panchen Lamas, les deuxièmes plus hauts chefs religieux dans la hiérarchie du bouddhisme tibétain.

(photo monastère de Tashilhunpo)

Adossé aux montagnes, ce monastère est majestueux et imposant et peut aisément rivaliser avec le palais du Potala. Agé de 19 ans, le Panchen actuel est le 11e de la lignée.

Autre bâtiment très représentatif, qui se situe dans le district de Gyangze, dans la région de Shigatse : le monastère Palkhor, réputé pour ses stupas. Avec nombre de pagodes, le monastère Palkhor est surnommé littéralement « le roi des stupas » du Tibet.

Les fresques peintes sur les murs du monastère sont nombreuses et particulièrement originales. Chaque peinture raconte ainsi une histoire, mais qui, souvent, a des liens avec une autre.

(photo monastère de Palkhor)

En partant de Shigatse et en se dirigeant vers le Sud, on peut rejoindre de magnifiques glaciers, mais surtout le sommet le plus haut du monde : le Qomolangma. Un mot qui signifie, littéralement, « mère de la terre ». Dans un rayon de 20 km autour du Gomolangma se trouvent de nombreux pics enneigés, qui forment, vu de loin, un imposant panorama.

Le 8 mai 2008, on s'en rappelle, à l'occasion du relais de la flamme olympique, des alpinistes de plusieurs ethnies, dont des Tibétains, avaient atteint le sommet du Qomolangma, torche olympique à la main. Un moment qui restera certainement gravé dans les annales de l'olympisme.

Commentaire