Retrouvez-nous sur
  • Version mobile
  • RCI
  • Service français
  • Contact
  • Offre d'emploi
  • Web  french.cri.cn   
    L'essor des vélos partagés
      2017-07-07 09:59:07  China.org

    Un employé de la société Coolqi range des vélos « doré cool » de la version 3.0 dans la rue.

    Le Coolqi Bike : Sur la voie rapide de l'économie de partage grâce à la « Black technology »

    Note de la rédaction : le terme « Black technology » (黑科技 en chinois), est un terme tiré d'un manga japonais paru en 2000 appelé Full Metal Panic!, désignant des technologies de pointe caractérisées par leur côté extraordinaire et futuriste.

    L'économie de partage est actuellement en plein essor en Chine. C'est presqu'en une nuit que des vélos partagés de différentes sortes, comparables à des champignons qui poussent partout après la pluie, ont fait leur apparition dans les rues des grandes villes. Les « vélos jaunes » (OFO), les « vélos oranges » (Mobike), les « vélos bleus » (Bluegogo), les « vélos verts » (U-Bicycle), les « vélos turquoises » (Unibike)... Voilà des vélos partagés de différentes couleurs utilisés partout dans les rues et qui se font de plus en plus présents. Une autre sorte de vélo partagé, surnommé « doré cool » et lancé par la Société des sciences et technologies Coolqi, a été largement diffusée sur le Web, les internautes se plaignant avec humour de la future « pénurie de couleurs » pour les vélos partagés. Quelle est la particularité du « vélo doré cool » ? Jusqu'où peut mener la « voie rapide » de l'économie de partage ? Pour tenter d'y trouver une réponse, une journaliste du Centre d'Informations Internet de Chine (China.org.cn) a interviewé en exclusivité M. Zeng Qingshan, responsable du service marketing de la société Coolqi.

    Des déplacements verts et de la « Black technology »

    Interrogé sur ce qui a mené à la création de la société Coolqi, Zeng Qingshan a indiqué que la société a pour objectif de fournir au public un mode de déplacement plus sain, plus écologique et plus pratique. Les vélos partagés donnent l'occasion de redéfinir les vélos dans leur sens traditionnel via l'innovation technologique, afin de rendre la vie plus belle dans les villes. Concernant la mise en service des vélos partagés « doré cool », Zeng Qingshan a affirmé l'importance cruciale pour les entreprises à notre époque de savoir apprendre de l'économie de partage : « Avant de lancer ces vélos dorés sur le marché, nous avons visité toutes les usines de vélos de bonne réputation. Puis, nous avons combiné les points forts des autres entreprises et l'innovation de Coolqi ». Finalement, la couleur « doré cool » a fini par se distinguer pour son originalité, qui correspond parfaitement au « vélo de rêve » recherché par la société Coolqi, avec une apparence élégante et haut de gamme.

    Cependant, le « cool » des produits de Coolqi ne se traduit pas seulement par ses couleurs. Selon Zeng Qingshan, le vélo « doré cool »est truffé de « Black technology » : « La version 3.0 du vélo Coolqi comporte, par exemple, un siège mobile intelligent, un support de chargeur pour portable comportant un mode sans fil et avec fil, ainsi qu'une serrure phonétique intelligente. Grâce à l'innovation et aux moyens technologiques, les passagers peuvent davantage apprécier la joie de se déplacer en vélo ». Parallèlement, Zeng Qingshan a indiqué à notre journaliste que l'entreprise Coolqi s'apprête à intégrer davantage d'éléments technologiques dans les vélos partagés pour fabriquer des produits encore plus intelligents, plus confortables et plus compétitifs en termes de rapport qualité/prix.

    Saisir les opportunités pour relever les défis

    Il est à noter que de nouveaux problèmes sont apparus avec l'essor de l'économie de partage. Une surabondance de vélos mis sur le marché, des dégâts volontaires, la concurrence acharnée sectorielle et les difficultés pour la récupération des vélos usagés sont des problèmes urgents à résoudre pour le secteur de la location de vélos partagés. A ce sujet, Zeng Qingshan est d'avis qu'il ne faut pas se laisser intimider par les difficultés survenues au cours du développement, puisque l'économie de partage est une chose nouvelle. Selon lui, l'entreprise Coolqi cherchera à résoudre les problèmes à travers la pratique. Par exemple, l'entreprise travaillera avec les autorités gouvernementales pour combattre les actes de sabotage en encourageant une utilisation correcte des vélos, elle mettra en service des vélos de manière rationnelle en accordant une plus grande importance aux expériences des passagers, et fera activement face à la concurrence sectorielle en coopérant avec les autres entreprises du secteur pour un développement gagnant-gagnant.

    « Le développement de l'économie de partage va dans le sens du courant général de la situation et représente des opportunités historique. A l'avenir, l'économie de partage couvrira davantage de secteurs et de domaines grâce à un développement accéléré. Celui qui saura suivre ce courant et ces changements prendra de l'avance. Par conséquent, nous devons saisir les opportunités offertes par l'économie de partage », a affirmé M. Zeng Qingshan.

    1  2  3  4  5  6  
    RCI vous propose
    Commentaire
    © Radio Chine Internationale.Tous droits réservés.
    16A, rue Shijingshan, district Shijingshan, Beijing, Chine