Retrouvez-nous sur
  • Version mobile
  • RCI
  • Service français
  • Contact
  • Offre d'emploi
  • Web  french.cri.cn   
    L'industrie robotique chinoise est prête à jouer un rôle de leader mondial
      2017-09-04 09:49:58  China.org

    Sur le thème « Innovation collaborative gagnant-gagnant pour la construction d'une société intelligente », la Conférence mondiale sur les robots (WRC) s'est terminée le 27 août 2017. Elle a mis en évidence la vitalité étonnante de l'industrie du robot en plein essor en Chine. Pendant cinq jours, l'événement, qui s'est tenu au Centre international Etrong d'exposition et de congrès de Beijing, avait pour but de promouvoir le progrès scientifique et technologique dans le cadre des nouvelles tendances du développement industriel. La conférence a fait écho à la stratégie nationale chinoise dans la robotique et la montée en gamme du secteur manufacturier pour jouer un rôle de leader mondial des technologies d'intelligence artificielle à l'horizon 2025.

    Près de 300 spécialistes de l'intelligence artificielle (IA) et représentants de plus de 150 entreprises chinoises et étrangères ont participé à cette prestigieuse conférence internationale pour montrer leurs réalisations et leurs produits de pointe. On a notamment présenté des robots industriels, des robots à usage spécial, des robots de service et des maisons intelligentes. Depuis sa création en 2015, la WRC est devenue l'événement le plus important et le plus international dans les domaines de la fabrication de robots et de l'intelligence artificielle. Elle est une plate-forme qui permet à l'industrie de la robotique de montrer ses dernières créations et de promouvoir le secteur à tous les niveaux.

    L'organisation en Chine de la conférence n'est pas une surprise. Le pays est déjà le plus grand marché mondial de robots industriels depuis cinq ans, avec plus de 30 % du marché mondial. En 2016, la Chine a fabriqué 72 000 robots industriels, soit environ le quart de la production mondiale. Selon un rapport publié par l'Institut chinois de l'électronique, on estime que plus de 110 000 robots seront vendus par la Chine à des fins industrielles en 2017.

    La valeur du marché des robots de service en Chine devrait atteindre 1,32 milliard de dollars américains cette année, soit 28 % de plus que l'an dernier, selon le rapport. Selon les estimations de la Fédération internationale de la robotique, l'installation de robots en Chine a augmenté de 27 % en glissement annuel en 2016, avec 87 000 unités. Ce chiffre représente près d'un tiers des installations de robots cette année dans le monde. D'ici 2019, ce nombre pourrait avoir doublé pour atteindre 160 000 unités.

    Ces dernières années, la Chine a accéléré ses efforts pour intégrer les technologies d'intelligence artificielle à ses robots, car elle a pour projet d'établir une société automatisée et intelligente d'ici 2025. Le 20 juillet 2017, le Conseil d'Etat a dévoilé son Plan de développement de la prochaine génération d'intelligence artificielle, qui décrit l'objectif du pays de devenir leader mondial de l'IA.

    Les technologies d'IA sont cruciales à l'industrie de la robotique. Elles sont considérées comme le prochain palier d'innovation et de croissance, et devraient constituer la plus grande force motrice de l'histoire de l'humanité au cours des trente à cinquante prochaines années, sous le leadership de la Chine. Avec son investissement considérable dans la recherche et le développement de l'IA, la Chine est devenue une source d'innovation dans l'apprentissage en profondeur, les capteurs, la maintenance prévisionnelle, l'imagerie médicale et la robotique intelligente.

    Le gouvernement chinois attache une grande importance à l'industrie de la robotique et à l'intelligence artificielle 2.0. Les robots ont un rôle clé dans le plan stratégique national « Fabriqué en Chine 2025 ». Ils ont été mentionnés pour la première fois dans le rapport d'activité du gouvernement en 2014, dans la description de l'objectif de « réaliser des percées majeures en informatique, en robotique intelligente, en super riz hybride et d'autres technologies clés ». En 2015, la Chine a lancé son programme Fabriqué en Chine 2025, qui consiste à reconstituer le secteur manufacturier avec des technologies haut de gamme et économes en énergie, en mettant l'accent sur la robotique.

    Le 13e plan quinquennal (2016-2020), le programme Fabriqué en Chine 2025, le plan de développement de l'industrie de la robotique et le plan en trois ans sur l'intelligence artificielle dans l'Internet Plus (2016-2018) contribuent à stimuler la recherche et le développement dans ce domaine. Il y a quelques mois, le ministère chinois de la Science et de la Technologie a créé un fonds spécial de 2 milliards de yuans (294 millions de dollars) pour la recherche et le développement de robots intelligents, a annoncé le China Securities Journal.

    Lors de la séance d'ouverture de la cinquième session de la XIIe Assemblée populaire nationale (APN), le premier ministre Li Keqiang a annoncé dans son rapport d'activité du gouvernement la forte détermination de la Chine à soutenir la croissance de l'IA. « Nous allons accélérer la recherche et le développement, ainsi que la commercialisation de nouveaux matériaux, de l'intelligence artificielle, des circuits intégrés, de la biopharmacie, des communications mobiles 5G et d'autres technologies, et développer des centres industriels dans ces domaines », indiquait le rapport. Ceci était un message clair sur l'ambition de la Chine d'assumer un leadership mondial en matière de technologie.

    Dans le cadre du plan Fabriqué en Chine 2025, le gouvernement a identifié l'IA comme un domaine clé de progrès. Au cours du premier Congrès mondial des technologies intelligentes à Tianjin le 29 juin 2017, le ministre de la Science et de la Technologie Wan Gang a révélé son intention de déployer toute une série de grands projets d'intelligence artificielle et d'intensifier les efforts de formation de talents dans l'IA. Le 25 août, alors qu'il rencontrait des représentants du gouvernement et des dirigeants d'entreprises publiques, d'entreprises privées et d'institutions financières, le premier ministre Li Keqiang a demandé aux entreprises d'utiliser Internet et les technologies de grandes données pour réorganiser leurs travaux de recherche et développement, leur production et leurs modèles d'affaires.

    Selon Xinhua, la Chine prévoit d'étendre son marché de produits d'intelligence artificielle à plus de 15 milliards de dollars d'ici 2018 en accélérant la fabrication de robots, d'appareils ménagers et de téléphones mobiles, dans le cadre des efforts visant à développer de nouvelles technologies pour améliorer la structure et les performances de l'économie réelle. A l'heure actuelle, le marché des robots chinois atteint 11 milliards de dollars et 31 % des robots du monde sont fabriqués en Chine. Le gouvernement chinois veut que cette part passe à 50 % à l'horizon 2020.

    La Chine est extrêmement bien placée pour profiter de la révolution de l'IA. Elle a beaucoup de données et de grandes entreprises de technologie bien placées pour se développer. Le pays est capable de surpasser tous les autres dans l'IA. Les petites et grandes entreprises chinoises de technologie ont déjà intégré des systèmes d'IA dans leurs activités de base avec un impact visible sur le quotidien, et elles ont été rapides à utiliser les innovations offertes par les géants américains comme Google, Microsoft, IBM, Facebook et Amazon.

    Cependant, si les technologies d'IA peuvent changer le monde dans le secteur manufacturier, le système des transports, l'éducation ou encore les soins médicaux, la responsabilité envers l'humanité doit être gardée à l'esprit, comme l'a souligné le président Xi Jinping dans son discours lors du 12e sommet du G20 à Hambourg le 7 juillet 2017. « Selon les projections du Forum économique mondial, l'intelligence artificielle détruira plus de cinq millions d'emplois dans le monde avant 2020, c'est pourquoi nous devons respecter le principe d'intelligence artificielle pour le peuple et par le peuple », a-t-il déclaré. Nous devons faire des machines nos meilleurs partenaires, et non pas les laisser nous remplacer.

    Annonce
    Le sommet de B20 et celui de G20 auront lieu à Hangzhou du 3 au 5 septembre. Nous allons couvrir quatre grandes séances lors des deux sommets importants sur nos deux sites et notre Facebook: l'ouverture du sommet de B20 prévu dans l'après-midi du 3 septembre, le sommet non-officiel des chefs d'Etat des BRICS, l'ouverture du sommet de G20, prévu le 4 septembre et enfin, la conférence de presse après la clôture du sommet de G20, prévu dans l'après-midi du 5 septembre. Soyez nombreux à surfer nos sites pour suivre des événements importants en nous laissant vos réactions.
    C'est parti ! Le 21 décembre 2015, Radio Chine Internationale a lancé 2 heures d'émissions francophones en DIRECT à travers le monde. Journaux, insolites, musique chinoise et mondiale et chaque jour un nouveau sujet à partager avec vous.

    Horaires des émissions en direct de RCI:
    18h à Dakar, Saint-Louis  (FM 102.9) Ziguinchor, Kaolack (FM 106.6)
    10h à Niamey, Maradi, Zinder (FM 106), Agadez (FM 103)
    12h à Brazzaville (FM 90.1)
    18h à Bangui (FM 97.6)
    21h à Bujumbura (FM 89.2)
    13h à Moroni (FM 94.9)
    12h à Djibouti (FM 99.8)
    8h à Nouakchott (FM 95.7)

    Téléchargez notre application gratuite @RCI sur votre mobile. Cherchez @RCI sur App Store et Google Play Store, et dialoguez avec nos animateurs et animatrices !

                              
                         Android                         iOS

    RCI vous propose

    Hefei, l'innovation et la culture au bord de l'eau

    Voyage à Qinhuangdao en septembre avec RCI

    Yinchuan, la ville aux multiples facettes, de l'innovation industrielle aux paysages désertiques

    Goût & innovation : le couple gagnant pour Mengniu, une entreprise chinoise spécialisée dans la production de lait
    plus>>
    © Radio Chine Internationale.Tous droits réservés.
    16A, rue Shijingshan, district Shijingshan, Beijing, Chine