Chine : des trains à 350 km/h entre Beijing et Shanghai dès septembre
  2017-08-21 09:37:19  xinhua

Photo d'archives. Un nouveau train à grande vitesse arrive à la Gare du Sud de Beijing, le 26 juin 2017. Le train à grande vitesse chinois de nouvelle génération, baptisé "Fuxing", a commencé à rouler lundi sur la ligne ferroviaire Beijing-Shanghai. Les nouveaux trains à grande vitesse, également connus sous le nom d'éléments automoteurs électriques, peuvent atteindre une vitesse maximale de 400 km/h et une vitesse constante de 350 km/h. (Photo : Ju Huanzong)

BEIJING, 20 août (Xinhua) -- La nouvelle génération du train à grande vitesse chinois, le Fuxing (renaissance en chinois), circulera sur la ligne à grande vitesse Beijing-Shanghai à partir du 21 septembre à une vitesse de 350 km/h, a annoncé dimanche la société China Railway Corp.

Il sera alors le plus rapide des trains commerciaux à grande vitesse au monde, et ramènera à 4h30 la durée du voyage entre les deux villes, contre six heures actuellement.

La Chine a fait rouler son premier train à 350 km/h entre Beijing et Tianjin en août 2008, et a mis en service au moins trois autres lignes à grande vitesse de ce genre dans le pays les années suivantes, jusqu'à ce que les autorités ordonnent de réduire la vitesse entre 250 et 300 km/h en 2011.

Les trains Fuxing ont été présentés en juin et sont capables d'atteindre la vitesse de 400 km/h.

Le 27 juillet, la sécurité et la fiabilité des trains Fuxing ont été testées à la vitesse maximale.

A partir du 21 septembre, ces trains effectueront sept allers-retours quotidiens.

Les trains sont entièrement conçus et fabriqués en Chine, sous la direction de la China Railway Corporation. La Chine détient 100% des droits de propriété intellectuelle de ces trains.

Avec 22.000 km, la Chine dispose du réseau ferré à grande vitesse le plus long du monde, ce qui représente environ 60% du total mondial.

Près du tiers des voies ferrées à grande vitesse de la Chine a été conçu pour permettre aux trains de rouler à une vitesse de 350 km/h, selon He Huawu de l'Académie chinoise d'Ingénierie.