Retrouvez-nous sur
  • Version mobile
  • RCI
  • Service français
  • Contact
  • Offre d'emploi
  • Web  french.cri.cn   
    Former des talents scientifiques pour l'avenir de l'innovation technologique à Hongkong
    -          Interview avec Mme Jiang Dongmei, directrice de l'Académie des Sciences pour les adolescents de Hongkong
      2017-07-17 16:51:06  cri
    Ayant vécu plusieurs transformations économiques après la Seconde Guerre mondiale, Hongkong est devenu un centre financier international. Mais quel est son avenir ? De plus en plus de personnes commencent à présenter le concept de « l'innovation technologique » susceptible d'injecter un nouvel élan dans le développement de Hongkong. Le développement technologique dépend des talents qu'on doit former dès leur adolescence. Une institution appelée Académie des Sciences pour les adolescents de Hongkong travaille inlassablement dans la promotion de l'éducation scientifique hongkongaise pour former des talents scientifiques. A l'occasion du 20ème anniversaire de la rétrocession de Hongkong à la Chine, nos correspondants à Hongkong ont organisé une interview spéciale auprès de Madame Jiang Dongmei, directrice de l'Académie des Sciences pour les adolescents de Hongkong. Ecoutons ensemble ses vœux de redressement de Hongkong et de la nation entière par les sciences et l'éducation.

    Jiang Dongmei est une scientifique née dans la partie continentale. Elle a eu ses premiers contacts avec des adolescents hongkongais en milieu des sciences et de l'éducation en 2004. Cette année-là, l'équipe nationale de Chine et l'équipe de la région administrative spéciale de Hongkong s'étaient rencontrées à l'ISEF( Foire internationale des sciences et de l'ingénierie INTEL) aux Etats-Unis. Les deux équipes se sentaient rapidement proches l'une de l'autre grâce à leur compatriotisme. Jiang Dongmei ressentait aussi l'aspiration des adolescents hongkongais aux connaissances scientifiques. Jiang Dongmei : « Les adolescents hongkongais sont comme les adolescents venant de la partie continentale. Ils ont tous soif de connaissances, ils espèrent marcher vers le monde pour faire honneur à la Chine et à Hongkong. Nous, descendants chinois la main dans la main, se sentions unis sur la scène internationale.»

    Jiang Dongmei, stagiaire post-doctorale de l'Université Qinghua, figurant parmi les premiers spécialistes en environnement de premier ordre au niveau national et international, a aidé à organiser plusieurs négociations sur le changement climatique au sein des Nations Unies et s'est rendu compte du rôle de l'éducation scientifique joué dans les générations suivantes. Jiang Dongmei a saisi cette occasion pour aider les adolescents hongkongais dans leurs études scientifiques. Le fait que le système scolaire hongkongais n'attache pas beaucoup d'importance à l'éducation scientifique ne correspond pas à l'objectif proposé par le gouvernement hongkongais de faire de l'innovation technologique le moteur du développement. Jiang Dongmei : « Comme beaucoup d'élèves hongkongais choisissent la filière littéraire et que peu d'élèves choisissent la filière scientifique, la pénurie de talents scientifiques est au détriment de l'innovation et du développement scientifique de Hongkong. »

    Pendant qu'elle était en charge de l'Académie des Sciences pour les adolescents de Hongkong, Jiang Dongmei s'attachait à développer des activités scientifiques pour les adolescents hongkongais en organisant des échanges entre les professeurs de science hongkongais et ceux de la partie continentale, des réunions et des compétitions internationales afin de susciter leur passion et capacité d'innovation. Selon Jiang Dongmei, la base scientifique est assez solide à Hongkong, ce qui s'explique par le fait que la faculté de médecine de l'Université de Hongkong a auparavant formé beaucoup de médecins célèbres et que l'Université des sciences et technologies de Hongkong forme aujourd'hui bon nombre de talents technologiques. Jiang Dongmei : « Nous pouvons dire que Hongkong prend de l'avance sur le développement technologique d'autant plus que Hongkong abrite 3 universités qui figurent dans le classement mondial des Top 50, tels que l'Université de Hongkong, l'Université des sciences et technologies de Hongkong et l'Université chinois de Hongkong. Par conséquent, sa capacité technologique est très forte. »

    Le système scolaire hongkongais ne prépare pas tant d'examens aux élèves. Le corps enseignant a de l'énergie et la volonté de fournir aux élèves des opportunités d'ouvrir leur esprit et de mettre leurs connaissances en pratique. Ainsi, les élèves auront beaucoup plus de chances de choisir librement leurs projets d'étude et de mener des recherches scientifiques. L'innovation technologique chez les adolescents hongkongais a plus de flexibilité et plus d'inspirations venant de sa vie quotidienne, ce qui pourrait beaucoup inspirer les scientifiques et mérite d'être étudié et échangé avec les professeurs de la partie continentale. Jiang Dongmei : « Mon fils a aussi participé au concours d'innovation technologique des adolescents à Hongkong. Il a découvert qu'une espèce de fourmis construisait son propre nid en cousant des feuilles. Alors, mon fils observe attentivement cette fourmi avec ses camarades. En attendant, ce qui m'a profondément touché, c'est que Liang Zhiqing, professeur et zoologiste de la faculté des animaux de l'Université de Hongkong, a laissé son e-mail aux enfants en disant que leur projet d'études doit être approfondi et qu'il sera leur directeur. Ainsi une aventure de recherches a été lancée dans son laboratoire. A Hongkong, les professeurs sont prêts à faire du bénévolat et à participer à la généralisation et l'éducation des sciences aux adolescents. »

    Aujourd'hui, Jiang Dongmei sillonne entre les deux rives de la rivière Shenzhen et connaît très bien les avantages et les désavantages de l'éducation scientifique de Hongkong et de la partie continentale. Les échanges scientifiques s'accroissent entre Hongkong et la partie continentale grâce à l'Académie des Sciences pour adolescents de Hongkong. Jiang Dongmei est persuadée que ces échanges élèveront le niveau de l'éducation scientifique de Hongkong et formeront des talents spécialisés en innovation technologique. Le plus important est que toutes les deux parties rendent service à notre pays et que les talents scientifiques, le système de l'éducation scientifique et les avantages scientifiques de Hongkong soient introduits dans la partie continentale à travers ces échanges qui permettront d'atteindre l'objectif du redressement de Hongkong et de la nation par les sciences et l'éducation.

    Annonce
    Le sommet de B20 et celui de G20 auront lieu à Hangzhou du 3 au 5 septembre. Nous allons couvrir quatre grandes séances lors des deux sommets importants sur nos deux sites et notre Facebook: l'ouverture du sommet de B20 prévu dans l'après-midi du 3 septembre, le sommet non-officiel des chefs d'Etat des BRICS, l'ouverture du sommet de G20, prévu le 4 septembre et enfin, la conférence de presse après la clôture du sommet de G20, prévu dans l'après-midi du 5 septembre. Soyez nombreux à surfer nos sites pour suivre des événements importants en nous laissant vos réactions.
    C'est parti ! Le 21 décembre 2015, Radio Chine Internationale a lancé 2 heures d'émissions francophones en DIRECT à travers le monde. Journaux, insolites, musique chinoise et mondiale et chaque jour un nouveau sujet à partager avec vous.

    Horaires des émissions en direct de RCI:
    18h à Dakar, Saint-Louis  (FM 102.9) Ziguinchor, Kaolack (FM 106.6)
    10h à Niamey, Maradi, Zinder (FM 106), Agadez (FM 103)
    12h à Brazzaville (FM 90.1)
    18h à Bangui (FM 97.6)
    21h à Bujumbura (FM 89.2)
    13h à Moroni (FM 94.9)
    12h à Djibouti (FM 99.8)
    8h à Nouakchott (FM 95.7)

    Téléchargez notre application gratuite @RCI sur votre mobile. Cherchez @RCI sur App Store et Google Play Store, et dialoguez avec nos animateurs et animatrices !

                              
                         Android                         iOS

    RCI vous propose

    Beijing, nouvelle place forte de l'art contemporain

    Tibet: les vestiges de l'ancienne capitale du royaume de Gugé

    Le Corso fleuri de Lichtenvoorde aux Pays-Bas

    Exposition d'un éléphant mécanique de 8,8 mètres de haut à Beijing
    plus>>
    © Radio Chine Internationale.Tous droits réservés.
    16A, rue Shijingshan, district Shijingshan, Beijing, Chine