Retrouvez-nous sur
  • Version mobile
  • RCI
  • Service français
  • Contact
  • Offre d'emploi
  • Web  french.cri.cn   
    La bonne gestion des droits de l'homme à l'échelle planétaire grâce à la sagesse chinoise
      2017-07-14 17:26:33  cri
    Le président chinois Xi Jinping a prononcé, en janvier 2017 à l'Office des Nations Unies à Genève, un discours important, qui a trouvé des échos très chaleureux à l'échelle mondiale et grâce auquel le concept de la construction d'une communauté de destins pour l'humanité a pénétré profondément les esprits de tous. Le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a précisé en mars dernier dans sa résolution sa volonté de construire la communauté de destins pour l'humanité. Le concept de la communauté de destins pour l'humanité est ainsi inscrit pour la première fois dans une résolution du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies et s'introduit dans le système de discours international en matière des droits de l'homme.

    Un séminaire sur la construction d'une communauté de destins pour l'humanité et la gestion des droits de l'homme à l'échelle planétaire s'est tenu récemment à l'Université de Nankai, à Tianjin, au cours duquel une dizaine de spécialistes et chercheurs venant de différentes universités et de l'Institut d'études sur les droits de l'homme ont mené des discussions approfondies autour de cinq thèmes principaux, à savoir la dimension des droits de l'homme dans la communauté de destins pour l'humanité, les opportunités et défis dans la construction d'une communauté de destins pour l'humanité, la communauté de destins pour l'humanité et la gestion des droits de l'homme à l'échelle de la planète, le concept chinois sur la construction d'une communauté de destins pour l'humanité et sa mise en pratique, la construction d'une communauté de destins pour l'humanité et la réalisation des droits de l'homme à l'échelle nationale.

    Ce séminaire a été organisé conjointement par l'Institut d'études sur les droits de l'homme chinois et le Département des Communications de la municipalité de Tianjin. Qiangba Puncog, vice-président du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale et président de l'Institut d'études sur les droits de l'homme chinois y a participé et a prononcé un discours dans lequel il a indiqué que ce thème majeur qu'est la construction d'une communauté de destins pour l'humanité avait non seulement tracé une voie pour relever les défis planétaires mais avait aussi proposé une solution chinoise pour renforcer et améliorer la gestion des droits de l'homme à l'échelle planétaire et suscitait une sympathie étendue de la part de la communauté internationale. Qiangba Puncog : « La construction d'une communauté de destins pour l'humanité vise à réaliser une ambition commune des peuples du monde entier grâce au développement équitable, pacifique et coopératif. Par conséquent, la construction d'une communauté de destins pour l'humanité est responsable de la promotion de la cause des droits de l'homme à l'échelle mondiale et propose de nouvelles pistes pour améliorer la gestion des droits de l'homme à l'échelle mondiale. Le concept de communauté de destins pour l'humanité élaboré par le président Xi Jinping cocnerne les droits de l'homme et représente bien la valeur des droits de l'homme. La construction d'une communauté de destins pour l'humanité est une belle expression de l'aspiration à la bienveillance et une exigence essentielle pour l'aspiration au progrès de la civilisation au sein de la société humaine puisque ce concept a une force morale très attractive.»

    Cui Yuying, chef adjointe du Département des Communications du Comité central du PCC, directrice adjointe du Bureau de la presse du Conseil des Affaires d'Etat et vice-présidente de l'Institut d'études sur les droits de l'homme chinois, a indiqué dans son discours que le concept important de la construction d'une communauté de destins pour l'humanité avait piloté le développement de la théorie sur les droits de l'homme. Cui Yuying : « A présent, la crise financière internationale n'a pas encore pris fin, les conflits et guerres localisés éclatent de temps en temps, les menaces non-conventionnelles telles que le terrorisme international et la crise migratoire et le changement climatique se répandent. La construction d'une communauté de destins pour l'humanité revêt une signification importante face au phénomène de l'anti-mondialisation et à la crise de la gouvernance mondiale. Le concept de la construction d'une communauté de destins pour l'humanité tirant son origine dans la culture chinoise datant de 5 000 ans s'est inspiré des fruits de la civilisation humaine et s'est conformé au courant mondial et à la tendance historique pour répondre aux besoins des peuples du monde entier en paix, en développement, en coopération et en progrès commun et à l'exigence de la réforme de la gouvernance mondiale. »

    Le concept chinois de la construction d'une communauté de destins pour l'humanité a été accepté par la plupart des pays des Nations Unies et inscrit successivement dans la résolution des Nations Unies, du Conseil de sécurité des Nations Unies et du Conseil des droits de l'homme pour devenir un phénomène dans le domaine des droits de l'homme à l'échelle planétaire. A cet égard, Liu Huawen, directeur exécutif du Centre d'études sur les droits de l'homme dans l'Académie chinoise des sciences sociales a estimé que le concept des droits de l'homme dans la perspective du socialisme à la chinoise était conforme à la condition chinoise et en phase avec le temps, liait la Chine à l'étranger et faisait ressortir la perspective internationale. Aujourd'hui, comme la cause des droits de l'homme à l'échelle mondiale est confrontée à divers défis, la communauté internationale se rend compte du rôle joué par la Chine en tant que pays en développement dans la promotion de la cause des droits de l'homme au sein de son pays et dans le monde entier et entend attentivement la voix chinoise dans la gestion des droits de l'homme à l'échelle planétaire. Le parti pris par le nouveau Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a montré l'appréciation de la communauté internationale vis-à-vis du concept chinois des droits de l'homme.

    Liu Huawen nous explique : « Le droit de l'homme mentionné dans le discours du Secrétaire général des Nations Unies est considéré comme un ensemble concret, il met l'accent sur les droits de l'économie, de la société et de la culture et considère le droit de développement comme noyau de l'Agenda 2030 pour le développement durable. L'appel du Secrétaire général des Nations Unies nous réconforte beaucoup. Il a mis l'accent sur les droits économique, sociétal et culturel et attaché de l'importance au droit de développement. Son attitude est très prononcée et distincte vis-à-vis des pays, en particulier, les Etats-Unis qui ignorent et nient le fait que le droit de développement fait partie des droits de l'homme. »

    Selon les spécialistes participant au séminaire, chaque pays élabore sa propre politique sur les droits de l'homme. Il faut explorer et mettre en place un système de coordination pour trouver davantage de points de convergence et le dénominateur commun tout en s'en tenant au principe de la coopération gagnant-gagnant et en se basant sur le respect de la politique des droits de l'homme de divers pays. Zhang Yonghe, directeur exécutif de l'Institut des droits de l'homme à l'Université du Droit et des Sciences politiques du Sud-Ouest a fait part que les chercheurs chinois devraient apporter sa contribution dans la gestion des droits de l'homme à l'échelle mondiale pour développer la théorie sur les droits de l'homme. Zhang Yonghe : « Le concept de la communauté de destins pour l'humanité basé sur la philosophie chinoise n'est pas un nouveau concept élaboré à partir d'un concept occidental qu'on explique simplement, mais il s'agit d'un tout nouveau système de discours à la chinoise. Quand nous avons établi cette relation, nous avons l'obligation de décrire la relation entre les membres au sein de la communauté et leurs droits et devoirs. Ces droits et devoirs doivent être placés préalablement dans la communauté de destins pour l'humanité. »

    Dans le contexte de la mondialisation, le fait que les pays se trouvent dans une architecture des intérêts divers caractérisée tant par la division que par l'interdépendance exige une gouvernance mondiale à part entière. Le concept grandiose de la construction d'une communauté de destins pour l'humanité élaboré par le président Xi Jinping jete une base théorique inspirant l'établissement de la place des droits de l'homme dans les droits de l'homme collectifs au niveau international, a indiqué professeur Chang Jian, directeur de l'Institut d'études sur les droits de l'homme à l'Université Nankai. Chang Jian : « Nous pensons qu'il est important d'envisager les droits de l'homme collectifs au niveau international pour améliorer la gestion des droits de l'homme à l'échelle planétaire et de réajuster la relation politico-économique internationale pour contenir l'hégémonie à travers l'établissement des droits de l'homme collectifs au niveau international. A présent, les Nations Unies prononcent des déclarations sur les droits de l'homme collectifs au niveau international, mais il manque une série de conventions internationales en la matière. Donc, nous pensons qu'il incombe aux Nations Unies de rendre les droits de l'homme collectifs plus contraignants et de transformer ces déclarations en une convention internationale contraignante pour améliorer la gestion des droits de l'homme à l'échelle planétaire et contenir l'expansion hégémonique dans les relations internationales. Tout cela revêt une signification importante dans la gestion des droits de l'homme à l'échelle planétaire. »

    Annonce
    Le sommet de B20 et celui de G20 auront lieu à Hangzhou du 3 au 5 septembre. Nous allons couvrir quatre grandes séances lors des deux sommets importants sur nos deux sites et notre Facebook: l'ouverture du sommet de B20 prévu dans l'après-midi du 3 septembre, le sommet non-officiel des chefs d'Etat des BRICS, l'ouverture du sommet de G20, prévu le 4 septembre et enfin, la conférence de presse après la clôture du sommet de G20, prévu dans l'après-midi du 5 septembre. Soyez nombreux à surfer nos sites pour suivre des événements importants en nous laissant vos réactions.
    C'est parti ! Le 21 décembre 2015, Radio Chine Internationale a lancé 2 heures d'émissions francophones en DIRECT à travers le monde. Journaux, insolites, musique chinoise et mondiale et chaque jour un nouveau sujet à partager avec vous.

    Horaires des émissions en direct de RCI:
    18h à Dakar, Saint-Louis  (FM 102.9) Ziguinchor, Kaolack (FM 106.6)
    10h à Niamey, Maradi, Zinder (FM 106), Agadez (FM 103)
    12h à Brazzaville (FM 90.1)
    18h à Bangui (FM 97.6)
    21h à Bujumbura (FM 89.2)
    13h à Moroni (FM 94.9)
    12h à Djibouti (FM 99.8)
    8h à Nouakchott (FM 95.7)

    Téléchargez notre application gratuite @RCI sur votre mobile. Cherchez @RCI sur App Store et Google Play Store, et dialoguez avec nos animateurs et animatrices !

                              
                         Android                         iOS

    RCI vous propose

    Beijing, nouvelle place forte de l'art contemporain

    Tibet: les vestiges de l'ancienne capitale du royaume de Gugé

    Le Corso fleuri de Lichtenvoorde aux Pays-Bas

    Exposition d'un éléphant mécanique de 8,8 mètres de haut à Beijing
    plus>>
    © Radio Chine Internationale.Tous droits réservés.
    16A, rue Shijingshan, district Shijingshan, Beijing, Chine