Conférence de presse sur la ​2e​ édition du Festival international du film Canada-Chine à Shanghai
  2017-06-26 15:44:15  cri

Consul politique du département des politiques étrangères et des affaires étrangères du Consulat général du Canada à Shanghai, M. Lee Kane

La 2e édition du CCIFF suivra la stratégie du développement de « La Ceinture et la Route ». Du point de vue international, le festival constitue un lien de communication interculturelle entre le Canada et la Chine. Afin de faciliter l'échange culturel et la collaboration entre les deux pays dans l'industrie du cinéma, le 2e Festival international du film Canada Chine a également introduit des composantes uniques telles que la projection des films classiques et des séries télévisées dans le but de retrouver le lien particulier entre les deux pays au fil des années. L'année dernière, le CCIFF a reçu un immense soutien et une importante reconnaissance de la part des professionnels de l'industrie cinématographique grâce à la réussite de l'exposition sur la technologie, et du forum sur le divertissement et la technologie. De plus, le comité du CCIFF a développé sa propre application mobile de réalité augmentée, mieux connue sous son acronyme anglophone « AR », qui fournira non seulement le calendrier et les informations détaillées relatives aux événements du festival, mais aussi la bande-annonce des films en utilisant ladite technologie, dans le but de permettre au public de découvrir le lien entre le divertissement et la technologie.

Selon M. Dingling Chen, le Dream-Plus Investment Co. Ltd a obtenu le copyright du « Syndicat du crime » réalisé par M. John Woo en 2015, le tournage du film « Syndicat du crime 4 » coproduit avec STAR TV a été terminé au mois d'avril de cette année. Réalisé par M. Sheng Ding, et interprétés par Kai Wang, Dalu Wang et Tianyu Ma, le film sera projeté avant la fin de l'année. Dans un avenir proche, la société signera un contrat auprès du copyright de « Les Associés » de M. John Woo, et réalisera une partie du film « Les Associés 2 » à Montréal. M. Dingling Chen a également exprimé son aspiration à ce que ce film devienne un succès classique de coproduction des deux pays, qui profiterait bien des ressources touristiques et des techniques récentes canadiennes, ainsi que les avantages dans la production cinématographique canadienne et chinoise.

1  2  3