La Chine publie de nouvelles normes pour améliorer la signalisation en anglais
  2017-06-26 10:03:05  peopledaily
La Chine a publié mardi ses premières normes nationales sur l'utilisation de l'anglais dans les zones de service public afin d'éradiquer les erreurs et de fournir de meilleurs services aux anglophones.

Les normes comprennent des principes sur l'utilisation de l'anglais - y compris les traductions du chinois - dans 13 secteurs publics, comme les transports, le tourisme, les divertissements, le sport et l'éducation.

Dans ces lignes directives figurent notamment l'évitement des traductions mot-à-mot, le vocabulaire et les expressions rarement utilisés qui portent atteinte à l'image ou aux intérêts de la Chine ou d'autres nations.

Ces normes, publiées conjointement par l'Administration chinoise de la normalisation, le Ministère de l'éducation et la Commission des langues d'État, entreront en vigueur le 1er décembre.

Elles comprennent également plus de 3 700 traductions de l'anglais recommandées pour les termes chinois couramment utilisés dans les secteurs de la fonction publique.

« Avec l'approfondissement de la réforme et de l'ouverture, et l'intensification des échanges internationaux en Chine, les services en langues étrangères pour les secteurs publics sont encore insuffisants, et de mauvaises utilisations et traductions ont fréquemment lieu », a déclaré Tian Shihong, responsable de l'Administration de la normalisation.

« L'amélioration de la standardisation en matière de langues est nécessaire pour que nous puissions promouvoir l'ouverture à un niveau supérieur et améliorer l'image internationale de la Chine », a-t-il ajouté.

Du Zhanyuan, Vice-ministre de l'éducation, a quant à lui déclaré que les normes devraient améliorer les services en langue étrangère et la réglementation de la traduction en chinois et en anglais dans les zones de service public.

Selon Tian Lixin, un responsable qui participe à la surveillance de l'utilisation de la langue au Ministère de l'éducation, la formulation de ces normes a débuté en 2011, avec la participation d'éminents experts en langues étrangères chinois et de langue maternelle anglaise.

« Nous espérons que cette mise en norme améliorera l'utilisation de l'anglais dans les secteurs de la fonction publique pour une meilleure communication », a pour sa part déclaré Chai Mingjiong, expert en chef pour la formulation des normes et ancien président de l'Institut d'interprétation et de traduction de l'Université d'études internationales de Shanghai.

« Avec la présence croissante du nombre d'étrangers en Chine, l'anglais utilisé pour les services publics n'est pas satisfaisant. Il y a des mauvaises interprétations excessives et parfois elles sont ridicules ou ont même un sens inverse », a-t-il souligné.