Dons de matériels sportifs dans une école du Xinjiang
  2017-05-23 10:38:42  peopledaily

Un jeune villageois de 8 ans de la région autonome ouïgoure du Xinjiang qui avait acheté un ballon de football avec son argent de poche a non seulement obtenu ce qu'il souhaitait, mais beaucoup plus, avec des équipements de sport inattendus pour ses camarades de classe.

Tout a commencé lorsque Abudulnabijan Kahar, entraîneur d'une école primaire du village de Taremubage, préfecture de Kashgar, a rencontré le 12 mai Abudulhalik Amudula, un timide garçon de deuxième année.

L'écolier lui a remis une petite liasse de billets de 1 yuan représentant 39 yuans (5,6 dollars ) – en lui demandant d'acheter un nouveau ballon.

« Je ne m'y attendais pas du tout, et j'ai été extrêmement ému par sa passion pour le foot», a confié Abudulnabijan, 26 ans.

Puis il l'a invité à devenir membre de son équipe.

Nous jouons toujours sur un terrain inégal et poussiéreux et pratiquons avec des «boules» durables en caoutchouc épais qui ne doivent pas être gonflées régulièrement.

«Ce ne sont pas des ballons classiques, mais on peut les utiliser sur une grande période, ce qui est très important pour nous», a-t-il ajouté.

«Je veux simplement me joindre à l'équipe, au lieu de rester là à les regarder s'entraîner. J'ai besoin d'un réél ballon pour pratiquer et devenir un bon joueur. J'ai utilisé mon argent de poche économisé depuis les vacances hivernales », a expliqué Abudulhalik

Son amour pour le sport a touché de nombreuses personnes, qui ont fait plusieurs dons de ballons de foot, de maillots et de chaussures.

« Nous espérons recevoir plus de 1 000 ballons dans le but de les distribuer à d'autres écoles du village », a souligné l'entraîneur.

En 2015, l'école est devenue l'un des premiers établissements à être soutenus par les autorités de la région dans la promotion du football. Les jeunes s'entrainent tous les mardis pendant une heure et ont l'opportunité de participer à la ligue d'école primaire locale. Plus de fonds seront utilisés pour l'amélioration des infrastructures pour l'entraînement, a indiqué Abudulnabijan.