L'Opéra de Pékin en vedette au Festival International du Film de Beijing
  2017-04-24 10:21:05  China.org

Une scène du film d'Opéra de Pékin Mu Guiying au commandement. (Photo Zhang Xingjian / chinadaily.com.cn)

Après cinq ans d'exploration et de préparatifs, les dix premiers films mettant en vedette l'Opéra de Pékin sont actuellement diffusés lors du 7e Festival international du film de Beijing, une manifestation annuelle.

Ces films d'Opéra de Pékin sont tous adaptés d'histoires folkloriques connues, comme Adieu ma concubine, Le Dragon et le Phénix apportent la prospérité, Qin Xianglian ou Mu Guiying au commandement.

« Ces dix films illustrent tous les belles qualités et les traditions du peuple chinois et c'est une manière intelligente d'intégrer l'opéra traditionnel à la technologie cinématographique moderne », a déclaré Chen Yulian, un fan de cinéma de 65 ans, lors de la première de Mu Guiying au commandement, qui a eu lieu le 20 avril.

Depuis juillet 2011, des artistes et des experts des industries de l'opéra et du cinéma se sont réunis pour promouvoir le projet baptisé « Films d'Opéra de Pékin ».

Basé sur l'idée de promouvoir une énergie positive et de raconter de bonnes histoires, le projet « Films d'Opéra de Pékin » a été classé comme l'un des principaux projets culturels nationaux de 2017.

« Qu'est-ce qui fait un film d'Opéra de Pékin ? Ce n'est pas un mélange, mais une intégration. Notre ambition, c'est de réinterpréter l'ancien opéra à l'aide des technologies cinématographiques modernes », a souligné Ye Saholan, célèbre artiste d'Opéra de Pékin.

« Du fait que l'Internet submerge les jeunes, beaucoup d'entre eux n'ont aucune idée de ce qu'est l'opéra chinois. Dans leur esprit, c'est une forme d'art historique mais ennuyeuse », a de son côté déclaré un homme âgé inquiet.

« Grâce au projet, nous espérons que de plus en plus de gens pourront venir au cinéma et voir vraiment de l'Opéra de Pékin. En incluant une touche moderne et des technologies de pointe, les spectateurs pourront apprécier la beauté de l'Opéra de Pékin tout en appréciant l'histoire de leur propre perspective », a précisé Ye Saholan.

Pour maximiser la publicité, de nombreuses communautés sociales du district de Chaoyang, dans l'est de Beijing, ont réservé des salles et des dates pour que les spectateurs puissent voir ces films tout au long de l'année, qui seront diffusés plus de 500 fois en 2017.