Trois personnes placées en garde à vue après un vol aux tombeaux Ming de Beijing
  2017-04-11 09:39:44  China.org

Trois personnes ont été placées en garde à vue à Beijing dans le cadre du vol d'une paire de chandeliers vieux de 400 ans provenant des tombes impériales de la dynastie Ming.

Selon la police, les suspects -deux originaires de la capitale et un de la province du Henan, dans le centre de la Chine- sont impliqués dans un vol de reliques organisé.

Les chandeliers de marbre blanc volés, d'environ 90 centimètres de hauteur et pesant pas moins de 200 kilos chacun, étaient placés devant le mausolée du dernier empereur Ming, Chongzhen. Les mausolées ont été construits pour les empereurs de la dynastie Ming, qui régna sur la Chine entre 1368 et 1644.

Un agent de police a précisé que les chandeliers avaient disparu en mai de l'année dernière, mais que les responsables ont tenté de dissimuler leur absence en disant qu'ils avaient été retirés pour être restaurés.

Cependant, les chandeliers sont devenus un sujet de débats animés en ligne le mois dernier, quand un visiteur a partagé des photographies, pour le moins contrastées, des tombeaux : sur les images les plus récentes, on voyait clairement deux vases et un brûleur d'encens qui étaient encore là, mais les chandeliers, qui étaient visibles sur des photographies plus anciennes, avaient disparu, ne laissant plus que leurs bases.

Ce n'est que le 20 mars qu'un responsable du gouvernement du district a annoncé que l'Agence de la zone spéciale des tombeaux Ming avait reconnu que les chandeliers avaient disparu.

Quatre responsables ont été révoqués pour « incompétence » jeudi.

Situés à 40 kilomètres environ au nord du centre-ville de Beijing, les tombeaux Ming ont été classés au patrimoine mondial de l'UNESCO en 2003.

Une enquête sur l'incident est actuellement toujours en cours.