Beijing impose de nouvelles restrictions à l'achat immobilier
  2017-04-06 10:06:28  China.org

Les autorités de la capitale ont imposé lundi 3 avril de nouvelles restrictions à l'achat sur les maisons de plain-pied dans le but d'éviter une surchauffe du marché immobilier.

Tous les logements sur le marché font désormais l'objet de restrictions, a déclaré Zhao Xiuchi, professeur à l'Université d'économie et de commerce de la capitale.

Depuis lundi, les adultes célibataires, même munis d'un hukou (permis de résidence permanent) de Beijing, et les couples mariés sans hukou pékinois, n'ont plus le droit d'acheter une maison de plain-pied s'ils possèdent déjà un logement dans la ville, a annoncé la commission municipale du logement et du développement urbain-rural.

Les familles locales qui possèdent déjà deux logements ou plus et les non-résidents qui ne cotisent pas à la sécurité sociale et qui ne paient pas d'impôt sur le revenu à Beijing depuis au moins cinq ans ne sont pas autorisés à acheter de telles maisons non plus.

Les maisons de plain-pied sont pour la plupart situées dans le centre-ville, et les enfants de leurs propriétaires sont généralement inscrits dans des écoles primaires et secondaires de renom, ce qui provoque une spéculation et des hausses rapides de prix depuis plusieurs années, a expliqué M. Zhao.

Il a ajouté que ces restrictions visent à freiner la spéculation sur le marché.

Au cours de la dernière quinzaine de jours, les autorités municipales ont annoncé des mesures visant à refroidir le marché, y compris des apports obligatoires plus élevés, des taux d'intérêt élevés sur les crédits immobiliers et des restrictions d'achat plus strictes.