Les nouvelles Routes de la Soie attirent les entreprises privées étrangères en quête d'opportunités
  2017-03-28 10:33:13  China.org
Les entreprises privées étrangères trouvent de plus en plus d'opportunités dans l'initiative chinoise de « la Ceinture et la Route », et beaucoup d'entre elles espèrent travailler avec des partenaires multinationaux afin de faire face aux potentiels défis, a affirmé vendredi un entrepreneur étranger.

« L'initiative est une approche très globale de la mondialisation [...] Le groupe de participants est aujourd'hui très diversifié, et c'est une chance pour que le concept de l'initiative devienne prédominant et stimule le développement économique dans de nombreux pays », a déclaré vendredi lors du Forum de Bo'ao Jan Rinnert, PDG d'Heraeus Holding, une société privée basée en Allemagne.

Heraeus s'est impliqué dans l'initiative de « la Ceinture et la Route » car il existe de nombreuses opportunités dans les pays et régions situés le long du tracé de l'initiative, où une base de clients a déjà été établie, comme en Inde et en Asie du Sud-Est, a indiqué M. Rinnert.

Il a admis que les investissements dans les infrastructures de secteurs tels que les chemins de fer, les aéroports et les pipelines qui sont générés par l'initiative ne sont « probablement pas la phase idéale pour entrer en scène » pour sa société, plutôt axée sur la technologie.

Cependant, les infrastructures de données ou la transition numérique peuvent être un domaine où Heraeus sera impliqué en profondeur, a-t-il affirmé.

Alors que de plus en plus de participants des secteurs publics chinois et étrangers participent à l'initiative et se battent pour obtenir une part du gâteau, M. Rinnert a déclaré que l'initiative peut être un moyen pour les entreprises de faire quelque chose conjointement plutôt que de devenir un espace concurrentiel entre les secteurs public et privé.

« Je ne considère pas cela (l'initiative) comme un espace où nous rivalisons les uns avec les autres ; au contraire, nous avons des compétences et des opportunités complémentaires. Nous devrions faire quelque chose ensemble », a-t-il noté, ajoutant que l'une des principales caractéristiques de l'initiative est le modèle de Partenariat public-privé (PPP).

« Il est compréhensible que des participants du monde entier étudient l'initiative et tentent d'identifier des opportunités […] La contribution de ces partenaires aidera à rendre le concept encore plus efficace et stimulera les échanges ainsi que le niveau d'intégration », a affirmé M. Rinnert.

Toutefois, l'un des défis auxquels est confrontée l'initiative de « la Ceinture et la Route » est de savoir comment impliquer le secteur privé, car les entreprises de ce secteur ont des exigences différentes de celles des entreprises publiques, a-t-il indiqué.

Les entreprises privées ont besoin d'un écosystème fiable pour de tels investissements et de partenaires pour partager les risques potentiels, a-t-il fait savoir.

Avec un large éventail de pays et de régions ainsi que de secteurs industriels impliqués, le secteur privé pourra également contribuer à la réussite de l'initiative, a ajouté M. Rinnert.