Les 3ème places du box-office chinois lors de la fête du printemps de 2017
  2017-02-09 15:41:17  cri

D'après les statistiques officielles, au cours des septs premiers jours de la fête du printemps, les recettes des billeteries pour les films chinois se sont élevées à 3,347 milliards de yuans, ont battu ainsi le record de l'année passée qui était de 3,087 milliards de yuans. Cela redonne un souffle au marché national du cinéma pour l'année 2017. "Journey to the West: The Demons Strike Back", "Kung Fu Yoga" et "Buddies in India" se classent aux trois premières places du box-office chinois.

« Aller au cinéma » est l'un des divertissements préférés du grand public lors de la fête du printemps. Les comédies sont toujours les plus attractives lors de cette grande fête traditionelle pour les Chinois, les trois premières places du box-office ne sont donc pas une surprise.

Le film "Journey to the West: The Demons Strike Back", est le numéro 1 du box-office chinois lors des 7 premiers jours de la fête du printemps, avec 1,15 milliards de yuans. Rien qu' au premier jour de cette fête traditionelle chinoise, le film a exposé le box-office national, avec 355 millions de yuans de recettes.

« The Demons Strike Back » est un film d'aventure/fantastique chinois réalisé par Tsui Hark, écrit et produit par Stephen Chow. On suit les péripéties du moine bouddhiste Tang Sanzang qui fait l'impossible pour protéger un village chinois d'une invasion de démons. Il rencontrera dans son combat Miss Duan, qui l'aidera à plusieurs reprises.

Stephen Chow est un acteur, scénariste, réalisateur et producteur hongkongais. Surnommé le « roi de la comédie », il est célèbre dans toute l'Asie et est le représentant emblématique de l'humour hongkongais apparu à partir des années 1970, juxtaposition de parodie de thèmes chinois classiques, de kung-fu et de dialogues absurdes. Malgré son succès, son film « The Demons Strike Back » a reçu beaucoup de critiques mitigées. Voici le témoinage d'une habitante pékinoise, Li Li :

«Stephen Chow est un grand cinéaste pour moi. Je l'adore ! Mais cette fois-ci, je trouve que non seulement l'histoire de ce film, mais également le jeu des acteurs sont moins bons par rapport à ce qu'on l'attendait. En revanche, j'aime bien son film « The Mermaid », mis en scène lors du Nouvel An chinois 2016, qui a également été un grand succès. Quoi qu'il en soit, Stephen Chow est vraiment le maitre du box-office chinois.»

La nouvelle comédie d'action et d'aventure de Jackie Chan, « KUNG FU YOGA » réalisée par Stanley Tong, a enregistré 872 millions de yuans de recettes au cours de la même période du Nouvel An chinois, se classant au 2ème rang du box-office chinois. Kung-Fu Yoga raconte l'histoire de Jack, un archéologue chinois qui apporte son aide à une prof indienne pour déterrer des trésors de l'ère Magadha. Ensemble, ils partent à la chasse au trésor.

Après une immense campagne de promotion, la comédie d'action et d'aventure « Buddies in India » s'est placé en 3ème position du box-office chinois au cours des sept premiers jours de la fête du printemps, avec 570 millions de yuans de recettes, malgré des retours très négatifs du public. Il s'agit du premier film de Wang Baoqiang, en tant que réalisateur.

L'histoire de Wang Baoqiang est un véritable conte de fées : c'est celle d'un misérable fils de paysan qui n'avait rien pour réussir au cinéma mais qui a finit par devenir un grand acteur.

A huit ans, il a quitté sa famille pour apprendre le kung-fu au temple Shaolin pendant six ans. En 2000, il est arrivé à Beijing avec 500 yuans en poche. Il se postait alors chaque jour à l'entrée du studio de Beijing, avec une foule d'aspirants à un petit rôle de figurantn, une galère qui a duré pendant deux ans.

Et puis, enfin, en 2002, la chance lui a sourit…

Le réalisateur Li Yang cherchait un jeune acteur amateur pour interpréter le rôle central dans son film « Blind Shaft » (《盲井》), Li Yang fut tout de suite séduit par l'air naturellement naïf et innocent de Wang Baoqiang, un air de jeune paysan mal dégrossi qui convenait parfaitement au rôle.

Le film lui rapporta le pactole de mille yuans, mais surtout le prix du meilleur nouvel acteur aux Golden Horse awards (金马奖). Encore mieux : ce rôle lui a valu une invitation à jouer dans le film que préparait Feng Xiaogang (冯小刚) : « A world without thieves ».

C'est une série télévisée qui a achevé de faire de Wang Baoqiang la célébrité qu'il est aujourd'hui :

« Mon frère s'appelle Shunliu » (《我的兄弟叫顺溜》), dans lequel il interprète le rôle d'un jeune soldat pendant la guerre de résistance contre le Japon. Réalisée en 2008, la série a été diffusée sur CCTV pendant l'été 2009. Wang Baoqiang est alors devenue une star dont on s'est disputé les interviews et les autographes. Depuis lors, il a multiplié les rôles à succès.

Voilà, c'était les trois films les plus regardés lors de la fête du printemps de 2017.