Le Forum explorera des solutions économiques
  2017-02-04 10:27:13  China.org

En organisant en mai un forum de haut-niveau sur l'Initiative des Nouvelles routes de la soie, la Chine vise à stimuler une économie ouverte et inclusive dans un contexte de protectionnisme grandissant et de voix de plus en plus fortes opposées à la mondialisation.

Le Forum des Nouvelles routes de la soie pour la coopération internationale, qui se tiendra à Beijing le 14 et 15 mai, « explorera des façons de faire face aux problèmes que rencontrent les économies mondiale et régionales », a indiqué le conseiller d'Etat, Yang Jiechi, lors d'une interview avec China Daily et le People's Daily.

Ce forum sera l'événement diplomatique le plus important organisé cette année par la Chine, parallèlement aux efforts par Beijing de promotion de l'interconnectivité et de la coopération pour revigorer l'économie mondiale.

Les Nouvelles routes de la soie, constituées de la Ceinture économique de la Route de la soie et de la Route maritime de la soie du XXIe siècle, proposées en 2013 par le président chinois Xi Jinping, visent à stimuler l'interconnectivité en faisant revivre les anciennes routes commerciales et en se concentrant sur les infrastructures.

Le mois dernier, lors de son discours inaugural au Forum de l'économie mondiale à Davos en Suisse, Xi Jinping a annoncé la tenue d'un Forum des Nouvelles routes de la soie, une plateforme permettant aux pays de trouver des solutions aux problèmes économiques mondiaux.

Les dirigeants d'une vingtaine de pays représentant l'Asie, l'Europe, l'Afrique et l'Amérique latine ont confirmé leur participation, a indiqué Yang Jiechi, qui est en charge du travail préparatoire du forum.

La Chine invitera également des délégations ministérielles, des représentants d'organisations mondiales, des anciens chefs d'Etat, d'importants hommes d'affaires, des experts et des universitaires à se joindre aux discussions sur la façon de promouvoir la coopération.

L'agenda du forum, qui aura pour thème « Nouvelles routes de la soie : coopération pour une prospérité commune », se concentrera sur la connectivité des politiques, du transport, du commerce, de la finance et des populations.

Yang Jiechi a indiqué que l'initiative n'était pas un slogan vide, mais une série d'actions concrètes visant à stimuler la connectivité et le développement des infrastructures : « [Ce forum] sera propice à stimuler le développement de l'investissement régional et de la demande intérieure, la création d'emploi et la réduction de la pauvreté, ainsi que le développement de la région toute entière. »

Plus de 100 pays et organisations internationales ont rejoint cette initiative, parmi lesquels plus de 40 qui ont signé des accords de coopération avec la Chine.

Ruan Zongze, le vice-président de l'Institut chinois des études internationales, estime que l'Initiative des Nouvelles routes de la soie constitue un service public proposé par la Chine pour le monde.

« La communauté internationale a aujourd'hui de plus grandes attentes envers la Chine et le pays doit endosser cette responsabilité dans la mesure de ses moyens », explique-t-il, ajoutant que la Chine partagerait les opportunités de développement avec les pays le long de ces routes.