Le gouvernement nie interférer dans les notations des films chinois
  2017-01-03 14:45:49  China.org

Des spectateurs regardent un film en 3D dans un cinéma de Shijiazhuang, dans la province du Hebei. [Photo : CFP]

L'Administration chinoise du cinéma a rejeté les rumeurs, selon lesquelles elle convoquerait des représentants de sites internet ayant donné de mauvaises notes à des films chinois, parmi des spéculations d'une pression toujours plus forte des autorités pour promouvoir l'industrie cinématographique nationale.

Mercredi, les organisations des média - dont la CCTV (China Central Television) - avaient critiqué les notations délibérément faibles de certains films sur des sites spécialisés populaires, estimant que ceux-ci « nuisaient gravement à l'écosystème du cinéma chinois ».

La plateforme de billetterie en ligne Maoyan et le réseau social Douban.com furent notamment cités en exemples, ainsi que les films La Grande Muraille de Zhang Yimou, See You Tomorrow coproduit par Wong Kar Wai et Railroad Tigers, dans lequel joue la star de kung fu Jacky Chan.

Selon l'article, des hackers auraient manipulé le système de notation, le film See You Tomorrow ayant reçu 1000 notes de 1/5 sur Douban.com, quelques heures seulement après sa sortie dans les salles.

L'article poursuivait en disant que « au-delà des défauts artistiques de certains films, des blogueurs et certains comptes publics WeChat ont publié des commentaires malveillants et irresponsables pour attirer l'attention et les lecteurs, nuisant gravement à l'écosystème du cinéma chinois ».

L'article s'est répandu comme une trainée de poudre et peu de temps après, les notations et les critiques professionnelles de certains films chinois furent retirées de Maoyan, qui conserva uniquement les notes du public.

Selon des rumeurs circulant sur le net, les autorités chinoises du cinéma auraient rencontré les responsables des deux sites web, mais Zhang Hongsen, le chef du Bureau de l'Administration générale de la presse, de l'édition, de la radiodiffusion, du cinéma et de la télévision, nie tout contact entre son bureau et les sites internet.

Même chose pour le football ?

Cette critique a en tout cas entraîné un tollé de la part des internautes chinois.

« Si les mauvaises notations sont responsables de la mauvaise qualité de certains films chinois et si l'on suit cette logique, faut-il reprocher aux fans de football les mauvais résultats de leur équipe nationale ? », questionne ainsi un internaute.

La critique et les rumeurs sur les interférences des autorités ont poussé des dizaines de milliers d'internautes à donner de mauvaises notes aux trois films mentionnés ci-dessus.

Sur Douban.com, la note de La Grande Muraille est passée de 5,5 mercredi à 4,9 jeudi, avec 32,5 % des spectateurs donnant une étoile sur cinq. La note de See You Tomorrow est passée de 4,4 à 3,7 et celle de Railroad Tigers, de 5,7 à 4,7.

Yuan Dengyu, un critique de cinéma, estime que ce retour de flamme est dû à une mauvaise impression créée par les rumeurs, selon laquelle les autorités interfèrent dans un domaine strictement personnel, à savoir la notation de films par la population.

« Les investisseurs dans ces films, ceux qui contrôlent le capital, agacent également les spectateurs. Le message est que, peu importe la piètre qualité d'un film, nous, les spectateurs, n'avons pas le droit de le critiquer », indiquait-il jeudi.

Mercredi soir, le People's Daily publiait un commentaire de Zhang Fan, indiquant que les films chinois devaient être capables de tolérer des mauvaises notations.

Un autre article de Xiakedao, un compte WeChat de l'édition étrangère du People's Daily, estime que certains réalisateurs sont « arrogants » et « sans vergogne » en refusant ainsi la critique.

« Peu importe ce qu'ils font, tout ce que les spectateurs peuvent faire, c'est applaudir. Si les spectateurs osent remettre un film en question, ils seront étiquetés comme étant contre les films chinois. Si un site ose proposer des critiques négatives, il sera attaqué comme dirigeant un boycott à l'encontre des films chinois. Il s'agit d'une arrogance, qui va au-delà de la compréhension des gens normaux », écrit l'article.

Chen Changye, un autre critique de cinéma, a déclaré qu'il était illogique de reprocher aux sites de notation de nuire à l'industrie cinématographique chinoise.

« Nous espérons voir plus de commentaires constructifs de la part des média sur l'industrie cinématographique, des commentaires qui sont techniques plutôt que sentimentaux », explique-t-il.

Les mauvaises notations ne semblent cependant pas avoir affecté les recettes du box-office. Selon le site Cbooo.com, La Grande Muraille a généré quelque 896 millions de yuans (122 millions d'euros) de recettes, See You Tomorrow 354 millions de yuans et Railroad Tigers, 315 millions de yuans.