Un joueur de football mexicain tue un arbitre d'un coup de tête après un carton rouge
  2016-11-14 09:58:48  peopledaily

Le corps de l'arbitre recouvert d'une bâche par la police.

Quand Victor Trejo, un arbitre de football mexicain âgé de 55 ans s'est effondré sur le terrain après avoir reçu un coup de tête de Ruben Rivera Vazquez, un joueur auquel il avait donné un carton rouge pour un tacle un peu trop appuyé sur un adversaire, le public sidéré a cru qu'il s'était évanoui. Hélas, le problème était infiniment plus grave, car les secouristes de la Croix Rouge accourus sur place n'ont pu que constater qu'il n'avait plus de pouls et n'ont pas pu le ranimer. Ce drame est une nouvelle illustration de la violence qui gangrène ce sport, qui ne devrait être qu'un jeu.

De son côté, le coupable aurait fui la scène dans un pick-up en profitant du chaos ambiant alors que l'infortuné arbitre recevait des soins médicaux. Son corps a alors été recouvert d'une petite bâche bleue qui laissant voir ses pieds et une partie de sa jambe droite jusqu'à ce qu'un juge arrive et ordonne aux pompiers l'enlèvent. L'incident a eu lieu dimanche matin à environ 10h30 heure locale sur un terrain appelé, cruelle ironie du sort, « Amigos del Balon » (les Amis du Ballon) à Tulancingo, dans l'État mexicain de Hidalgo.

Le joueur responsable de la mort de l'arbitre jouait pour une ligue dominicale appelée Canarios-Roja Gomez. Il aurait perdu son sang-froid après avoir reçu un carton rouge pour avoir protesté contre une faute, et serait toujours en fuite à ce jour. Ce drame n'est que le dernier d'une liste hélas trop longue d'agressions d'arbitres. La semaine dernière, un arbitre a été frappé par un supporter lors d'un match en Algérie, mais a échappé à de graves blessures, et au cours du week-end, un footballeur brésilien a dû être retenu par sept coéquipiers après avoir reçu un carton rouge et violemment bousculé l'arbitre, qui a même dû être évacué sous la protection de la police, le joueur ayant encore essayé de l'agresser après son expulsion.