Une journée passée avec le Maître Jia
  2016-05-12 17:01:24  cri

Le mont Wudang est la terre sainte du Taoïsme. En 2009, il a été désigné première montagne taoïste chinoise. Dans l'histoire, un grand nombre de maîtres ont pratiqué le Taoïsme sur le mont Wudang. Et aujourd'hui, bien des taoïstes pratiquent encore leur religion en cet endroit. Le maître Jia est l'un d'entre eux. Il loge dans une grotte isolée nommé Taizidong où il pratique le Taoïsme depuis 18 ans.

Selon la légende, le dieu taoïste Zhenwu a pratiqué le Taoïsme dans la grotte Taizidong pendant son adolescence. Cette grotte est aujourd'hui un petit temple et le maître Jia a été désigné pour assurer sa sauvegarde. D'après le maître Jia, il y fait doux en hiver et frais en été. Le jour, il travaille dans la grotte. Le soir, il illumine la grotte à la bougie. Parfois il arrive des visiteurs, chinois ou étrangers. La plupart du temps, il n'y a que le maître Jia et son dieu. Il aime se faire de nouveaux amis avec les gens qui passent par ici. Il nous raconte :

« C'est l'affinité prédestiné qui les fait venir ici.»

Et c'est pourquoi le maître Jia prépare toujours de petits souvenirs pour ses visiteurs, généralement des articles d'usage courant dans le Taoïsme. Il est aussi fier de nous montrer les cadeaux que ses visiteurs lui ont offerts. Des allemands ont pris des photos avec lui et lui ont envoyé un coussin avec leurs photos imprimées dessus. Un français lui a envoyé une sculpture sur bois ayant pour thème un dieu taoïste sur sa monture. M. Jia :

« Ces cadeaux me sont très précieux, mais quoiqu'ils me donnent, je l'apprécie de tout mon cœur. C'est le témoignage de notre amitié. »

Lors de notre entretien, une Russe vient dire au revoir au maître Jia. Elle va repartir pour la Russie. Elle nous raconte :

« Je reviendrai peut-être l'année prochaine, sur le mont Wudang, pour lui rendre visite. Au revoir. »

Le maître Jia ne parle aucune langue étrangère. Mais cela ne l'empêche pas de se faire des amis étrangers. Toutes les émotions passent dans le regard !

En tant que moine taoïste, le maître Jia mène une vie modeste. Il est drapé du costume monacal tout au long de l'année. Il récupère de l'eau dans un puits de la grotte. Il prépare soi-même les repas. Et sa cuisine n'est qu'une armoire contre le mur et un petit four à gaz. Une chose peu ordinaire, la moitié de son armoire sert de ruche d'abeilles. M. Jia :

« Elles sont petites, les abeilles. Mais elles ont l'esprit intelligent. Elles savent bien que je suis un ami. Elles ne m'attaquent jamais. »

1 2