Le mont Hengshan, lieu de légendes
  2016-04-06 10:42:53  cri

Mais ce n'est pas tout. En plus de la grotte de l'empereur Shun, le mont Hengshan abrite également des ruines liées à l'empereur Yu. Ce dernier est le successeur de l'empereur Shun. Selon la légende, Yu a réussi à stabiliser le cours du Fleuve Jaune qui sortait souvent de son lit et causait des inondations. Donc Yu était très aimé et respecté par le peuple. Selon Zhu Zhengguang, lettré spécialisé en histoire et civilisation du Hunan, il existe bien des traces de l'empereur Yu au mont Hengshan. Il nous emmène d'abord devant une grosse pierre sur laquelle sont gravés trois caractères chinois 'Yuwangcheng', littéralement en français, 'la cité de l'empereur Yu'. Il explique :

« Dans le livre 'L'histoire du mont Hengshan' rédigé sous la dynastie des Qing(1644-1911), il est écrit que cette gravure a été achevée par le moine taoïste Longshan de la dynastie des Tang, il y a déjà plus de mille ans. On est convaincu que l'empereur Yu a campé dans la forêt près de cette pierre quand il est passé par le mont Hengshan. »

Un autre témoignage du passage de l'empereur Yu est une stèle. Sur le flanc d'une montagne, 77 caractères sont gravés. Mais personne ne peut les lire. C'est un mystère dans la paléographie chinoise. Certains disent que c'est une écriture antérieure aux inscriptions sur carapace de tortue. D'autres supposent que ce sont des signes liés au taoïsme. La croyance populaire veut que ce soit une ode dédiée à l'empereur Yu. Zhu Zhengguang :

« Il existe plusieurs versions à propos du contenu de cet article. Une version dit que c'est l'empereur Yu qui raconte comment il a stabilisé le cours d'eau. Une autre version dit que c'est le peuple qui fait l'éloge de l'empereur Yu dans ce texte. »

Toutes ces suppositions contribuent au charme mystérieux du mont Hengshan. Pour ceux qui ne s'intéressent pas aux légendes, le mont Hengshan est tout de même un site à ne pas manquer.

Comme le mont Hengshan se trouve au sud du fleuve Yangtsé, il jouit d'un climat tempéré. Couvert de verdure tout au long de l'année, la faune et la flore d'ici sont très riches : on compte plus de 2800 espèces de plantes et plus de 180 espèces d'animaux. Le paysage du mont Hengshan change avec l'alternance des saisons. Mais la joie d'escalader les sommets est toujours la même. Le mont Hengshan compte 72 sommets de différentes tailles, dont le plus haut est appelé Zhurong. Après deux heures d'escalade, nous pouvons gagner le sommet Zhurong. Kuang Shunnain, érudit d'histoire et de civilisation du Hunan, nous explique l'origine du nom du sommet :

« Ce nom rend hommage à un ancêtre de la nation chinoise qui s'appelle Zhurong, le dieu du feu. Il habite sur le mont Hengshan et y a été enterré après sa mort selon la légende. Zhurong est considéré comme le dieu du mont Hengshan. Donc on a utilisé son nom pour baptiser le plus haut sommet du mont Hengshan. »

A Zhurong, c'est une formidable peinture traditionnelle chinoise qui se dévoile sous nos yeux : les nuages et le brouillard enveloppent les montagnes. Sur le sommet, se dresse un temple taoïste avec un toit de tuiles. Devant un tel paysage, on comprend pourquoi le mont Hengshan engendre toutes ces histoires avec ces personnages légendaires.


1 2