Train de marchandises « Qingdao » : une nouvelle dynamique pour le fret ferroviaire eurasiatique
  2015-09-24 11:23:05  cri

Le 1er juillet 2015, le train de fret « Qingdao », qui porte le nom de la ville de départ et a pour destination l'Asie centrale, est mis en service. Avec cette nouvelle voie logistique internationale, les marchandises de la province du Shandong, voire celle en provenance de la Corée ou du Japon pourront être acheminés en seulement 10 jours.

Dans le cadre de l'initiative chinoise de nouvelles Routes de la soie- une terrestre et une maritime- le train de fret « Qingdao » est une concrétisation du développement du transport combiné et multimodal, que la municipalité cherche à promouvoir. L'ouverture de cette ligne ferroviaire exercera une influence notable sur la ville de Qingdao et sur les régions périphériques en termes d'import-export et de logistique commercial.

A dix heures trente du matin, chargé de 100 conteneurs standard de marchandises, le train de fret Qingdao démarre. Ces marchandises, comprenant accessoires automobiles, produits électroniques, pneus, lubrifiant et produits agroalimentaires, ont été embarqués au port de Qingdao, puis sont convoyées au Kazakhstan, en Ouzbékistan et d'autres pays de la région. Directeur adjoint chargé du transport international au port de Qingdao, Yao Shunqing :

"La mise en service de ce train de fret nous permet probablement d'avoir plus de sources de marchandises, par exemple comme les Etats-Unis, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, le Japon ou la Corée. Les marchandises sont débarquées au port de Qingdao et acheminées ensuite par ce train en Asie centrale".

Le train de fret « Qingdao » a deux itinéraires à emprunter pour accéder à l'Asie centrale. L'un traverse la ville chinoise frontalière d'Alashankou, puis, arrive à la capitale du Kazakhstan, Almaty et celle du Kirghizistan, Bichkek. L'autre, passant par la ville chinoise frontière de Khorgas, gagne Samarcande, une ville importante de l'Ouzbékistan, Tachkent, la capitale du pays et Achgabat, la capitale du Turkménistan, et se joint enfin à d'autres pays de la région le long de l'ancienne Route de la Soie. PDG d'une compagnie transitaire du commerce international de la province du Shandong, Zhao Qiang :

"Les périmètres des itinéraires de ce train coïncident avec les zones économiques que cherche à promouvoir l'initiative de nouvelles Routes de la Soie, lancée par le président chinois Xi Jinping. Cet itinéraire permet d'élargir la portée de notre acheminement des marchandises. La combinaison des transports maritime et ferroviaire a permis de donner un coup de pouce au fret".

Selon le planning des rames du ministère des Chemins de fer, le transport sur les deux itinéraires s'effectue tous les deux jours cette année, car le train de fret Qingdao est encore dans le stade de développement du marché. Quand le marché sera mature l'année prochaine, les deux itinéraires seront en service journellement. D'après Zhang Zhaoyu, le responsable du marketing de l'entreprise transitaire CRIntermodal, la nouvelle sur la mise en service du train de fret Qingdao se diffuse très vite parmi les entreprises navales et transitaires, et beaucoup d'entre elles éprouvent un intérêt grandissant pour ce nouveau train de marchandises.

"Avec les enquêtes préalables, nous avons déjà pu gagner la confiance de quatre fournisseurs. Et maintenant nous en avons 7 au total. Entre-temps, d'autres fournisseurs ou transitaires sont venus chez nous se renseigner. Ils sont nos clients potentiels. Je pense qu'au second semestre nous pourrons obtenir davantage de contrats".

CRIntermodal est parmi les premières sociétés chinoises qui se sont lancées au commerce transitaire international. Elle a ouvert à Qingdao un bureau permanent. D'après le responsable de ce bureau, Feng Meisong, étant donné la position géographique propice du terminal conteneur de Qingdao, CRIntermodal affrétera systématiquement le train Qingdao pour les destinations de l'Asie centrale.  

"Depuis le 1er juillet, nous avons chaque semaine plus de 200 conteneurs standards. Le fret par semaine s'accroit en plus. Les fournisseurs au courant de ces chiffres s'approchent de nous".

Le terminal conteneur de Qingdao de CRIntermodal a été mis en œuvre en 2010. Il était l'un des 18 méga-terminaux sous tutelle du ministère des Chemins de fer et l'unique gare de fret de la province du Shandong. Avec le lancement du train de fret Qingdao, il va connaître un développement accéléré et recevoir davantage de demandes en logistique. Ainsi, la combinaison de ses modes de transport ferroviaire et maritime lui permettra de devenir un pivot de logistique dans la péninsule du Shandong. PDG d'une compagnie transitaire du commerce international de la province du Shandong, Zhao Qiang :  

"Tout d'abord, en partant du terminal conteneur de Qingdao, on raccourcit de 100 km le trajet entre le port de Qingdao et la ville d'Alashankou, ce qui permet de réduire le coût du transport. Ensuite, le port de Qingdao a ses propres avantages. De là rayonnent des itinéraires atteignant les villes importantes de tous les continents. L'association de ces deux facteurs jette les bases d'un mode de fret combiné. Et il nous est donné d'exploiter cette opportunité pour développer notre logistique".

Pour une entreprise d'import-export, un dédouanement favorable est autant important que les facilités fournies par le terminal et le train de fret Qingdao. En début de cette année, un centre de contrôle du transport multimodal a été instauré en face du terminal de Qingdao. Les douanes, l'inspection sanitaire et la quarantaine sont dans le même bâtiment. L'expédition se fait désormais dans un service à guichet unique. Le responsable de ce centre de contrôle, Hao Aizhong :

"Avant quand on faisait le dédouanement ou le transit, même si les marchandises partent d'ici même, on était obligé d'aller dans un autre endroit pour les formalités. On faisait donc des va-et-vient tout le temps entres les deux endroits".

La mise en place de cette voie logistique a bénéficié de politiques préférentielle, car ce projet fait partie intégrante de la concrétisation de l'initiative, lancée par le président Xi Jinping, de construire une ceinture économique dans les zones traversées par l'ancienne Route de la Soie. La directrice adjointe de l'Administration du Commerce de Jiaozhou :

"La mise en service de ce train de fret a fait émerger une nouvelle voie logistique vers l'Asie centrale, et a permis en particulier aux entreprises d'import-export de réduire le coût du transport. Son mode de transport combiné- maritime et ferroviaire – a donné un élan aux villes de Jiaozhou et de Qingdao dans leur intégration à la stratégie nationale de nouvelles Routes de la Soie".

Commentaire