Le superordinateur chinois Tianhe-2 soutient les progrès scientifiques et technologiques
  2014-06-27 10:08:21  xinhua

Le superordinateur Tianhe-2, le plus rapide du monde, dynamise le développement scientifique et technologique en Chine et à l'étranger.

Tianhe-2 a conservé sa première place pour la troisième fois consécutive selon le nouveau classement semestriel des 500 superordinateurs les plus performants paru lundi, a-t-on appris du Centre national de superordinateur basé à Guangzhou, capitale de la province du Guangdong (sud).

"Cela représente un changement significatif, passant du 'Made in China' au 'Made by China'", a déclaré Yuan Xuefeng, directeur du centre.

Tianhe-2 a été développé par l'Université des technologies de la défense nationale de Chine et est capable de fonctionner à 33,86 péta-flops par seconde.

Une heure de calculs effectués par cette machine correspond ainsi à 1.000 ans de calculs ardus effectués à l'aide d'une calculatrice par 1,3 milliard de personnes, soit par l'ensemble de l'actuelle population de la Chine.

Le superordinateur est en opération commerciale depuis avril.

"Il pilote de multiples industries et projets scientifiques et technologiques avec un développement à grande vitesse sécurisé. Il est capable de gérer un très haut niveau d'analyse, d'informatique et de traitement", a-t-il ajouté.

Tianhe-2 a réalisé les calculs de haute précision des flux externes de l'avion chinois C919, le premier grand avion de passagers développé par la Chine, en seulement six jours, contre deux ans sans l'aide du superordinateur.

Dans le domaine médical, Tianhe-2 est capable de faire des reconstructions en 3D des anévrismes aortiques.

"Cela signifie que les médecins pourront avoir une compréhension globale des anévrismes avant d'opérer. Il peut ainsi aider à évaluer et réduire les risques médicaux", a-t-il remarqué.

Le superordinateur a été utilisé dans les projets prioritaires du pays, couvrant l'énergie, la bioscience, la lutte contre la pollution et la conception des chemins de fer à grande vitesse.

Il a également été utilisé par des instituts étrangers. Le Centre national de superordinateur coopère par exemple avec l'Institut de Technologie de Géorgie aux Etats-Unis dans la recherche de médicaments anti-sida.

Tianhe-2 aura une mise à jour de son système en juillet, a-t-il conclu.

Commentaire