He Sen : Des « fiançailles » avec la peinture
  2014-04-30 16:19:44  La Chine au présent

He Sen, en train de mettre en place l'exposition.

Comme la plupart de ceux qui suivent les artistes contemporains chinois ayant émergé ces 10 ou 15 dernières années, j'en ai catégorisé certains, par sujets ou par style, depuis si longtemps qu'il est souvent étonnant pour moi de les rencontrer en vrai et de réaliser qu'ils produisent un travail complètement différent. Ça a été le cas avec He Sen, à qui j'ai rendu visite fin 2009 dans son studio du quartier des artistes de Beijing, communément appelé Liquor Factory.

En tant que diplômé de l'Académie des beaux-Arts du Sichuan de Chongqing en 1989, Sen aurait facilement pu être lié au niveau de l'esprit, sinon du style, à d'autres peintres du Sichuan, comme Zhao Nengzhi ou Zhang Xiaogang, qui ont trouvé dans l'expressionnisme un moyen de véhiculer des messages à propos des changements rapides de la société post-révolution culturelle. Comme de nombreux jeunes artistes, leurs premiers travaux exprimaient la recherche d'une identité et reflétaient souvent le côté vain de cette quête.

Ayant commencé sa carrière d'artiste professionnel au début des années 1990, le style de peinture de Sen est passé de l'expressionnisme à un style d'influence néo-pop, puis il est revenu à l'expressionnisme, pour finalement embrasser le réalisme, style qu'il utilisa pour créer une série de portraits, souvent controversés, ayant néanmoins récolté un succès commercial. Toile après toile, il se focalisa sur le sujet d'une jeune Chinoise en lingerie, tenant parfois une bouteille de liqueur, parfois une peluche, en général une cigarette à la main, et toujours dans des poses provocatrices. D'innombrables interprétations de ces tableaux furent écrites (principalement des éloges), concernant le thème des excès d'une jeune génération de Chinois au mode de vie hédoniste, dont les artistes contemporains chinois ont eux-mêmes fait l'expérience. Sen préfère dire que ces œuvres représentent seulement une période d'expérimentation de styles picturaux et peut-être une période de maturation qu'il a traversée. « Ils traitaient aussi de la solitude », ajoute-t-il.

1 2
Commentaire