Le rêve magnifique de Marie-Charlotte
  2014-03-17 16:14:45  La Chine au présent

Marie-Charlotte.

王珏 ( Wang Jue) c'est le prénom chinois qui a été choisi par ses amis pour la caractériser. Le caractère de Wang qui signifie le roi et le caractère de Jue qui signifie pierre précieuse, ce prénom caractérise parfaitement sa détermination, l'exigence et le dynamisme que cette jeune Française représente. Ainsi, revêtue d'un uniforme noir et coiffée d'un chignon serré comme chaque jour, elle m'accueille dans son bureau et m'offre un rafraîchissement. En revenant, elle m'explique : « Pour moi, travailler dans l'hôtellerie de luxe n'était pas un choix forcément évident puisque c'était un milieu que je ne connaissais pas et cela implique une mobilité internationale que mon attachement à mes racines me semblait difficile. » Cependant, cela s'est avéré être une course rythmée, palpitante et extrêmement enrichissante que Marie-Charlotte court depuis bientôt quatre ans à travers la Terre et n'a à aucun moment regretter d'avoir entrepris.

Après une formation en Licence de Management hôtelier, spécialité Hôtellerie Internationale à Lyon, elle a effectué plusieurs stages professionnels dont un au Sofitel de Nanjing en Chine en 2011. C'est certainement là qu'eut lieu le coup de foudre pour la Chine. Première expérience avec ce nouveau pays, inconnu à ce moment-là de sa vie : « Je n'ai pas eu peur de tout quitter! » dit-elle en plaisantant.

Pour celle-ci qui aime se lancer des défis, c'est l'année clé : elle a vingt ans et est chargée d'accueillir le président français Nicolas Sarkozy ainsi que la délégation française lors de sa visite en Chine. Une semaine contre la montre pendant laquelle elle est en charge d'organiser la venue du président dans les moindres détails. Le succès de cette visite clôturant ainsi en beauté son année au Sofitel Zhongshan Golf Nanjing, elle décroche par la suite un contrat d'un an au Sofitel de New-York pour faire un approfondissement de perfectionnement des techniques du management (Management Training) où elle se spécialise aux différentes fonctions de responsable des départements clé de l'hôtel (accueil, restauration et hébergement). Chaque jour en contact avec une clientèle composée de diverses nationalités, elle acquiert aussi de nombreuses qualités linguistiques et culturelles lors de cette expérience.

C'est ainsi que forte d'une expérience dans 6 Sofitel en France et aux États-Unis, à son retour de stage de perfectionnement à New-York, Marie-Charlotte est directement engagée par le Sofitel de Jinan en tant que responsable de la qualité. Elle est l'assurance du gage qualité de la marque Sofitel. Du respect très strict du cahier des charges Sofitel à l'accueil chaleureux des clients, les différents aspects de la restauration et les conditions de travail des employés, tout est étudié avec soin jour après jour. « Je peux paraître comme étant la policière de l'hôtel, mais en fait, notre but est commun : la satisfaction de notre clientèle et celle de notre personnel. Je m'occupe d'être sûre que tout le monde respecte bien les standards qui font de la marque sa renommée mondiale. S'il y a des problèmes, que ce soit relationnel avec les clients ou d'ordre technique j'essaye de trouver des solutions. »

Des défis tous les jours.

Organiser la fête de la musique le 21 juin au Sofitel, une réception pour le défilé du 14 juillet en partenariat avec les entreprises de Jinan, accueillir le conseil général de Bretagne, présenter une exposition de peinture sur la France vue par un Chinois, tout cela relève également du quotidien de Marie-Charlotte. « Mon travail consiste à adapter les événements culturels français à la culture locale chinoise ou l'organisation de délégation française ou francophone. Mais cet échange est bilatéral car j'apprends aussi beaucoup d'eux pour tout ce qui est évènementiel chinois. Par exemple, la fête de la Lune, la fête du Printemps, les délégations d'officiels chinois. Par exemple, une dégustation et sélection de gâteaux de la Lune l'année dernière à laquelle j'ai participé, je n'avais jamais mangé de gâteaux de la Lune auparavant. Quelle expérience ! Je m'adapte toujours a la culture du pays dans lequel je suis accueillie. »

Marie-Charlotte apprend la cérémonie du thé chinoise.

1 2
Commentaire