La nouvelle tendance de l'achat groupé
  2014-03-12 16:01:26  La Chine au présent

Les sites d'achats groupés chinois font face à une vive concurrence.

 

Le mois dernier, Huang Xuesong, un ami chinois de 23 ans, me passe un coup de fil et me propose d'aller manger avec lui un barbecue coréen. J'accepte avec plaisir son invitation et nous nous retrouvons le soir même. Après un bon repas, vient le moment de l'addition. Je commence à farfouiller dans mon sac mais mon ami m'interrompt : « Non, c'est bon, j'ai déjà payé sur Internet. » Je me demande comment cela est possible. Il reprend : « Je suis passé par un site d'achats collectifs. Les prix sont vraiment attractifs. »

C'est ainsi que j'ai découvert le concept du tuangou (achats groupés), qui fait fureur en ce moment en Chine. Le principe est très simple : sur la toile est proposé à la vente un produit à un prix défiant toute concurrence, mais l'offre n'est valable que si un certain nombre d'internautes s'engagent à acheter ce produit. Tout le monde y gagne : les vendeurs augmentent leur volume de vente et promeuvent leurs produits ; les consommateurs bénéficient de rabais non négligeables.

Un vrai phénomène...

Cette pratique reste encore méconnue en Europe, mais elle se popularise en Chine, notamment chez les jeunes âgés entre 25 et 35 ans. Wang Wenjie, 31 ans, décrit : « J'achète souvent des menus au restaurant, environ deux fois par mois. Les promotions sont avantageuses, de l'ordre de 30 à 50 %. Mes parents connaissent de nom le concept des achats groupés, mais ne l'utilisent pas eux-mêmes. Toutefois, ils sont bien contents d'en profiter quand je les emmène manger au restaurant à moindre coût ! »

Selon le China Internet Network Information Center, près de 84 millions de Chinois ont réalisé des achats groupés en ligne, pour un total de transactions s'élevant à 34,8 milliards de yuans. Et le marché continue de croître. D'après un rapport publié par le site spécialisé Tuan800 – qui, lui, estimait à 21,39 milliards de yuans le montant des achats groupés effectués en Chine en 2012 –, au cours de la première moitié de 2013, cette industrie a enregistré un chiffre d'affaires de 14,13 milliards de yuans, un record en l'espace de six mois. Cette étude prévoit en outre que le volume des transactions pour l'année 2013 dépassera la barre des 30 milliards.

... en plein essor

Le principe de l'achat collectif en ligne est né vers 2000 aux États-Unis, sous l'initiative de Microsoft, avec le lancement de Mercata. Sur ce site, plus le nombre d'acheteurs augmentait pour un produit, plus le prix de celui-ci baissait. Mais ce fut un échec cuisant : moins d'un an plus tard, Mercata fermait.

Mais c'est finalement en Chine que l'achat groupé a pris son essor en 2009, un phénomène qui a sans doute quelque chose à voir avec le contexte chinois. Tout d'abord, les Chinois, traditionnellement, négocient tout ce qu'ils achètent. Alors, pourquoi ne pas étendre cette habitude au web ? D'ailleurs, lorsque vous demandez à un vendeur s'il est prêt à baisser le prix d'un objet pour vous, une question revient fréquemment : « Vous en voulez combien ? ». Preuve que le tuangou est ancré dans les mœurs depuis bien longtemps déjà. Ensuite, il est bien connu que les Chinois font en général preuve d'un esprit plus collectif que les Occidentaux. Enfin, la Chine abrite 1,3 milliard d'habitants, excessivement regroupés dans les diverses mégapoles. Cette concentration humaine garantit aux entreprises de e-commerce une quantité suffisante d'acheteurs, et en conséquence, des remises toujours plus intéressantes pour ces derniers.

« Il existe de nombreux sites d'achats groupés, comme par exemple, Meituan, Dianping, Nuomi... Meituan est assez populaire en Chine, mais je ne saurai dire s'il est le leader sur le marché. Pour ma part, celui que j'utilise le plus fréquemment, c'est Nuomi », commente Zhang Peng, un internaute de 31 ans. En effet, selon le China e-Business Research Center, les sites d'achats groupés se dénombraient à 2 695 fin 2012, mais contre 3 652 début 2012. À première vue, d'après ces données, un millier de sites ont fermé en un an. Le marché serait-il en train de baisser ? Non ! Les ventes ne cessent, elles, d'augmenter.

Des produits de la vie quotidienne

« Je surfe sur des sites spécialisés comme Dazhongdianping, Meituan ou Baidu Tuangou, mais je regarde aussi les activités promotionnelles qu'offre Yihaodian, sur mon smartphone le soir, posée sur mon lit, juste avant d'aller me coucher ». En fait, les concurrents fusionnent ; les colosses du e-commerce tels qu'Alibaba et 360buy proposent des offres d'achats groupés en supplément de leurs activités ordinaires ; et même les réseaux sociaux comme QQ et les moteurs de recherche comme Baidu investissent dans ce secteur. Ainsi, le marché des services d'achats groupés, où la concurrence se fait rude, est encore balbutiant et assez instable.

« J'ai déjà effectué des achats groupés sur Internet, mais je ne suis pas un accro. J'ai acheté notamment des tickets de cinéma, des titres restaurant et quelques articles électroniques aussi », ajoute Zhang Peng. Pour résumer, des services ou objets de la vie courante principalement. En comparaison, le site Groupon, premier du secteur en Occident, propose principalement des séjours bon marché et des objets plutôt luxueux à prix réduits : en bref, des articles que les consommateurs n'achètent pas tous les jours. Telle est l'autre raison du succès des achats groupés en Chine : les promotions portent sur produits et services communs, comme un repas au restaurant, un cinéma, une coupe de cheveux... D'ailleurs, toujours selon les statistiques de Tuan800, ce sont bien ces offres qui attirent le plus les clients. La restauration représente plus de la moitié du chiffre d'affaires des sites de tuangou, suivie par les loisirs (un quart), l'hôtellerie et les services de la vie courante (moins de 10 % chacun). Ainsi, recourir aux achats groupés en Chine peut vite devenir un automatisme pour faire ses courses.

Ne pas se laisser duper !

Mais attention tout de même aux arnaques ! Tout succès a son revers. Par exemple, l'honnêteté des sites d'achats groupés est remise en cause par certains internautes. En effet, sur chaque site d'achats groupés, sont affichées un certain nombre d'informations, telles que la description du produit, son prix soldé et son prix original avec le calcul de la promotion en pourcentage, la date limite pour bénéficier de l'offre et le nombre de « chanceux » qui ont déjà acheté ce produit. Et parfois, près de ce total de consommateurs, est ajouté un encart pour certifier la véracité de ce chiffre, supposant que de nombreux sites trichent pour manipuler les internautes.

Zhang Peng nous raconte un autre problème dont il a fait l'expérience : « J'ai acheté des titres restaurants, mais quand je suis allé dîner, on m'a dit que ceux-ci n'étaient valables que pour une certaine tranche horaire. De plus, la durée de validité est souvent trop courte. » Même remarque du côté de Wang Wenjie : « Parfois, après avoir acheté un repas, je ne trouve pas le temps d'aller le consommer au restaurant, puis la date limite est dépassée. Parfois, il est impossible de se faire rembourser par les restaurants. » Il est donc nécessaire de bien lire les petites lignes avant d'effectuer tout achat compulsif.

Enfin, je ne vais pas vous faire la morale, car en surfant sur Nuomi à la recherche d'informations, je viens de tomber sur une offre alléchante : une manucure à 30 yuans au lieu de 160. Sur ce, je vous laisse, je vais faire quelques emplettes depuis ma chaise de bureau...

Commentaire