En promenade dans le plus grand parc forestier de Chine
  2014-01-23 09:12:16  cri

Des millions de touristes chinois rêvent de venir dans le plus grand parc forestier de Chine, Zhangjiajie et de se faire prendre en photo devant ces merveilleux paysages. Lorsqu'on admire la vue qui s'étend sous nos yeux depuis le sommet des montagnes, une petite touche d'imagination suffit pour qu'on ait l'impression de se tenir devant un rouleau de peinture chinoise ancienne.

En chinois, « shan shui », littéralement « montagne et eau » est le mot qui signifie paysage. A bien des égards, Zhangjiajie en est la parfaite illustration, puisque le parc, mieux connu pour ses montagnes et ses pics aux formes inhabituelles, ce qui leur vaut le surnom de « plus étranges montagnes de Chine », est aussi couvert de forêts vierges, parcourus par des sources claires où jaillissent des cascades et toutes sortes d'espèces animales et botaniques prospèrent dans la douceur d'un climat subtropical.

C'est à la fin des années 70, qu'un célèbre peintre chinois, Wu Guanzhong, a découvert cet endroit. Emerveillé par la pureté et la beauté des montagnes et des eaux de ce qu'il a qualifié de « perle perdue des paysages de hautes montagnes », il s'en est inspiré pour ses œuvres et ce sont ses peintures et ses photographies qui ont fait connaître ce lieu magique.

Situé dans le nord-ouest de la province du Hunan, le parc forestier de Zhangjiajie est connu comme la réponse chinoise au parc national américain Yellowstone. Avec les monts Tianzi et la vallée Suoxi, le parc forme une région d'intérêt naturel et historique connu sous le nom de Wulingyuan, classée depuis 1992 au patrimoine mondial de l'UNESCO.

La réserve naturelle de Wulingyuan qui s'étend sur une surface de 264 km2 est à 97,9 % couverte de forêts qui abritent des variétés d'arbres rares et plusieurs espèces d'animaux en voie de disparition. Savoir que les espèces de plantes qui poussent dans le parc sont deux fois plus nombreuses que celles que l'on trouve dans l'Europe entière, permet de se faire une idée plus précise de la diversité de l'écosystème du site.

Rares ailleurs, des plantes comme le gingko, la fleur homard ou l'arbre aux mouchoirs se rencontrent souvent aux bords des chemins. Par ailleurs, le parc de Zhangjiajie abrite aussi une grande variété d'animaux, comme le faisan, le pangolin, l'aigle des singes, le macaque, dont certains sont très rares voire même en voie de disparition. L'écosystème de cette région est si unique qu'on l'appelle parfois aussi "musée d'histoire naturelle".

Aujourd'hui la destination la plus prisée par la plupart des touristes est Shili Hualang, un canyon qui s'étend sur plusieurs kilomètres le long de falaises escarpées et de pics aux formes insolites.

Il faut marcher des kilomètres pour atteindre le sommet de Tianzi shan, « la montagne du fils du ciel », mais on peut aussi opter pour le téléphérique, ce qui permet d'admirer à loisirs cet étonnant paysage de pics karstiques et de vieux rochers.

Du sommet de la montagne situé à 1250 mètres d'altitude, on peut également contempler les nombreuses vallées qui entourent les monts Tianzi et forment cet étrange paysage.

Les Chinois ont l'habitude de  faire voyager leur imaginaire dans la nature et c'est tout particulièrement le cas à Zhangjiajie, où chaque roche, chaque montagne évoque une histoire connue de tous.

La montagne Tianzi, surnommé « le roi des pics », tire son nom d'une légende qui raconte qu'un ancien chef du clan Tujia, qui aspirait à devenir fils du ciel, tianzi, a rassemblé son peuple sur ce sommet pour fomenter une rébellion. Depuis lors, c'est une montagne sacrée pour le peuple tujia.

Les atmosphères magiques et paisibles qui émergent parfois des légendes anciennes peuvent parfaitement s'appliquer à cet endroit.

Certaines légendes anciennes qui font état de peuples qui vivent en toute simplicité dans des territoires idylliques pourraient en fait décrire cette région.

1 2
Commentaire