Protéger l'environnement à l'aide d'un système institutionnel
  2013-12-19 15:11:19  La Chine au présent

Transformation et développement

Le réajustement de la structure industrielle et l'élimination des unités de production obsolètes sont la clé du contrôle environnemental.

À ce jour, 21 des 39 secteurs industriels de la Chine font face à des problèmes d'unités de production obsolètes. « En fait, la concurrence aveugle entre certains gouvernements régionaux qui cause une répétitivité dans la construction, constitue une cause importante de ce problème », a indiqué Zhao Zhenhua, directeur du département de l'économie de l'École du Parti du Comité central.

Les nouveaux dirigeants du gouvernement continuent de déployer des efforts pour accélérer le changement du mode de développement économique, réajuster la structure industrielle, et stimuler la transformation industrielle par l'économie d'énergie et la réduction des émissions. Récemment beaucoup de régions, telles que Beijing, Shanghai et le Guangdong, ont successivement baissé leur objectif en termes de chiffres de croissance économique. Dans les années à venir, on réduira considérablement les capacités de production d'acier, de ciment et de coke, pour renforcer le contrôle de la pollution de l'air.

Ces dernières années, la Chine s'est appliquée à promouvoir la réforme du système et l'accélération du changement du mode de développement économique grâce à l'innovation scientifique et technologique, et a œuvré à la construction d'un pays novateur.

Une des clés du changement du mode de développement consiste à élever le niveau et les profits économiques grâce à l'innovation scientifique et technologique. La troisième session plénière du 18e Comité central du PCC a indiqué qu'il fallait stimuler le changement du mode de développement économique, accélérer la construction d'un pays novateur, ainsi que pousser le développement économique à devenir plus efficace, équitable et durable.

À l'heure actuelle, la Chine se trouve dans une période d'essor en matière de développement scientifique et technologique. En 2012, les investissements de toute la société dans la R&D a dépassé pour la première fois 1 000 milliards de yuans, dont 74 % étaient en provenance des entreprises ; à peu près 3,2 millions de personnes travaillent dans le secteur de la R&D, ce qui classe la Chine au premier rang mondial ; le nombre de thèses de sciences et technologie enregistrées sur le SCI (Science Citation Index) augmente rapidement, occupant la deuxième place mondiale pour la quatrième année d'affilée ; le nombre de brevets d'invention a atteint 217 000, occupant la troisième place mondiale ; la valeur totale des contrats de technologie a atteint 640 milliards de yuans, une augmentation de 20 % par rapport à l'année précédente.


1 2
Commentaire