Un touriste chinois pas tout à fait comme les autres...
  2013-12-04 15:19:30  cri

« Quand ils préparent leur itinéraire ou qu'ils choisissent leur destination, mes livres peuvent servir de référence, de base de données. Quand ils visitent un musée, s'ils n'ont pas assez de temps pour tout voir, mes livres sont à leur disposition pour compléter leur visite. Et quand ils sont de retour en Chine, en lisant mes livres, ils peuvent se remémorer leurs visites dans les musées européens. Ainsi peuvent-ils avoir leur propre réflexion sur ces oeuvres d'art ou sur les histoires cachées derrière ces objets d'art. »

De nos jours, les touristes chinois sont souvent considérés comme ceux qui ne s'intéressent qu'aux achats luxueux. Dan Xin n'est pas d'accord. Il y a des facteurs objectifs qui mènent à ce phénomène. D'abord, les touristes chinois suivent toujours un itinéraire très chargé. Pour eux, chaque minute en Europe est précieuse. Donc beaucoup d'entre eux hésitent avant d'entrer dans les musées. Car il faut vraiment du temps pour bien les visiter. Ensuite, la plupart des touristes chinois n'ont pas un niveau suffisant de langue étrangère pour visiter les musées. Les obstacles linguistiques les empêchent d'entrer dans les musées. Dan Xin :

« Personne n'est passionné par le voyage à la naissance. Personne n'est intéressé par la culture ou l'art dès le berceau. Mais d'après moi, chacun a ses propres idées. La réflexion nous pousse à trouver la réponse à notre curiosité culturelle. Et grâce à ce processus, nous pouvons acquérir des connaissances. Tout le monde est comme ça. »

C'est dans cet état d'esprit que Dan Xin veut partager ses acquis de voyage. Et donner envie à ses lecteurs de faire le même cheminement. Dan Xin :

« Si j'ai fait la connaissance de différentes cultures quand je voyageais à l'étranger et que j'ai pu me faire ma propre idée du monde, je me sens le devoir de partager cela avec les autres touristes chinois. C'est quelque chose à laquelle je tiens. Que mes livres soient source d'inspiration pour mes lecteurs, que ces livres enrichissent leur monde spirituel, je trouve que cela fait sens. »

Dan Xin nous révèle alors qu'il a travaillé quelques années en Europe. Là-bas il a rencontré des étrangers qui méprisaient les touristes chinois sans raison. Cela l'a profondément touché. Et c'est aussi pour cela qu'il a publié ces livres. Son espoir, son rêve c'est non seulement de susciter des vocations, de permettre aux chinois d'apprécier les cultures étrangères, mais aussi de changer le regard des étrangers sur les touristes chinois. C'est pourquoi, il compte parler davantage dans ses prochains livres des sites culturels et historiques dans les pays étrangers.


1 2
Commentaire