Retrouvez-nous sur
  • Version mobile
  • RCI
  • Service français
  • Contact
  • Offre d'emploi
  • Web  french.cri.cn   
    Le livre blanc « Développement et Progrès du Tibet » fait le bilan des succès et des expériences du développement tibétain
      2013-10-22 21:21:50  cri


     

    Le Bureau de l'Inoformation du Conseil des Affaires d'Etat de Chine a publié le 22 octobre le livre blanc intitulé « Développement et Progrès du Tibet ». Ce livre blanc, qui compte 20 000 caractères chinois, illustre, par un grand nombre de chiffres et de faits vivants, des changements gigantesques intervenus dans la société tibétaine durant ces 60 dernières années.

    Selon Zhang Yun, chercheur de l'Institut de l'histoire du Centre de Recherches de la Tibétologie chinoise, l'importance de de ce livre blanc est accordée au thème général « le développement ». Le livre blanc répond à une série de questions de développement par de nombreux faits et preuves historiques dans les domaines tels que le développement économique et l'amélioration des conditions de vie de la population, le progrès politique et devenir le mâitre du destin du peuple, la protection de la culture et la liberté de croyance religieuse, le changement social et le développement des différentes causes, la protection de l'environnement et la construction de la civilaltion écologique.

    Qin Yongzhang, chercheur de l'institut des éthnies de l'Académie des Sciences sociales de Chine, a estimé que le livre blanc démontre, par des faits et des chiffres, la nécessité historique du développement et du progrès du Tibet.

    Selon le livre blanc, la majeure partie de la population du Tibet se réclame de la confession du bouddhisme tibétain. Aujourd'hui, le Tibet compte 1.787 lieux pour les différentes activités religieuses, plus de 46.000 moines et nonnes, et 358 bouddhas vivants. La Chine respecte et protège la liberté de participation aux services religieux normaux, aux rituels de sacrifice, aux importantes activités religieuses et aux festivals folkloriques.

    En plus de la liberté de la croyance religieuse, le livre blanc présente encore comment le gouvernement chinois à divers échelons protège et fait rayonner la culture traditionnelle tibétaine. En matière de de la protection et du développement de la langue et de l'écriture tibétaines, la Constitution de la République populaire de Chine » et plusieurs lois chinoises stipulent en termes explicites que la liberté d'utiliser et de développer par les minorités ethniques leurs propres langues et écritures est garantie. La langue et l'écriture tibétaines sont pleinement respectées et largement utilisées dans la région tibétaine en Chine. L'éducation bilingue, avec le tibétain comme langue principale, est répandues au Tibet.

    Le livre blanc dit encore que des monuments historiques et le patrimoine culturel en matière de culture tibétaine ont été bien protégés dans les différentes régions où vit la population tibétaine. Depuis 2000, le gouvernement central a affecté au total 2 milliards 40 millions de yuans (monnaie chinoise) dans une série de projets de répartaion du patrimoine culturel. Le Tibet compte actuellement 4.277 lieux soumis à la protection du patrimoine et 3,32 millions d'objets anciens conservés dans les musées. Il compte encore près de 800 projets du patrimoine culturel immatériel.

    Ces dernières années, le gouvernement à divers échelons a augmenté sans cesse des investissements pour renforcer la construction des infrastructures culturelles en vue d'élever le nivau du service culturel public dans la région tibétaine. Ecoutons M. Qin Yongzhang :

    « La Région autonome du Tibet a commencé, à la fin de 2011, la mise en oeuvre du projet « neuf possessions » qui signifie que dans cette région on doit avoir des routes, de l'eau, de l'électricité, des programmes de radiodiffusion et de télévision, des lieux de lecture... La mise en place des ces infrastructures culturelles a amélioré grandement l'environnement culturel de la région tibétaine et elevé le niveau de vie des masses populaires et des moines tibétains. »

    Selon Qin Yongzhang, les faits de développement et de progrès de ces 60 dernières années montrent que le peuple tibétain a le droit, tout comme les peuples du monde, à jouir des acquis du développement de la civilisastion moderne, à élever son niveau de vie et à choisir son propre mode de vie.

    Commentaire
    Annonce
    Le sommet de B20 et celui de G20 auront lieu à Hangzhou du 3 au 5 septembre. Nous allons couvrir quatre grandes séances lors des deux sommets importants sur nos deux sites et notre Facebook: l'ouverture du sommet de B20 prévu dans l'après-midi du 3 septembre, le sommet non-officiel des chefs d'Etat des BRICS, l'ouverture du sommet de G20, prévu le 4 septembre et enfin, la conférence de presse après la clôture du sommet de G20, prévu dans l'après-midi du 5 septembre. Soyez nombreux à surfer nos sites pour suivre des événements importants en nous laissant vos réactions.
    C'est parti ! Le 21 décembre 2015, Radio Chine Internationale a lancé 2 heures d'émissions francophones en DIRECT à travers le monde. Journaux, insolites, musique chinoise et mondiale et chaque jour un nouveau sujet à partager avec vous.

    Horaires des émissions en direct de RCI:
    18h à Dakar, Saint-Louis  (FM 102.9) Ziguinchor, Kaolack (FM 106.6)
    10h à Niamey, Maradi, Zinder (FM 106), Agadez (FM 103)
    12h à Brazzaville (FM 90.1)
    18h à Bangui (FM 97.6)
    21h à Bujumbura (FM 89.2)
    13h à Moroni (FM 94.9)
    12h à Djibouti (FM 99.8)
    8h à Nouakchott (FM 95.7)

    Téléchargez notre application gratuite @RCI sur votre mobile. Cherchez @RCI sur App Store et Google Play Store, et dialoguez avec nos animateurs et animatrices !

                              
                         Android                         iOS

    RCI vous propose

    Wenzhou, l'esprit pragmatique ou « Yongjia »

    A Wenzhou, la culture est à la page

    Le Nanxi, une culture vivante

    Dispositif de reconnaissance faciale à la gare de Wuhan
    plus>>
    © Radio Chine Internationale.Tous droits réservés.
    16A, rue Shijingshan, district Shijingshan, Beijing, Chine