Chine : un coeur artificiel conçu avec des technologies aérospatiales
  2013-05-15 10:38:15  xinhua

Un mouton, sur lequel un nouveau type de coeur artificiel développé par des scientifiques chinois à partir de technologies aérospatiales de pointe a été implanté, a survécu 62 jours jusqu'à présent, ont annoncé lundi les scientifiques.

Ce coeur artificiel a été conjointement conçu à Tianjin (nord) par les scientifiques de l'Académie chinoise des Technologies des véhicules de lancement et de l'Hôpital international de chirurgie cardio-vasculaire TEDA.

Le mouton, baptisé "Tianjiu", est en bonne santé depuis l'implantation de la pompe à sang le 14 mars dernier, a indiqué Liu Xiaocheng, directeur de l'hôpital.

Il a précisé que les chercheurs avaient utilisé la suspension magnétique et des paliers hydrodynamiques -- deux technologies aérospatiales -- pour concevoir un dispositif d'assistance ventriculaire (VAD en anglais) implantable de troisième génération. Le VAD est une pompe cardiaque mécanique utilisée en cas d'insuffisance cardiaque grave pour soutenir la fonction du coeur et la circulation du sang.

L'expérience sur le mouton est similaire à une implantation clinique, selon les scientifiques.

Ce coeur artificiel de troisième génération pourrait mettre fin aux souffrances de 16 millions de personnes souffrant d'une insuffisance cardiaque en Chine, alors que de nombreux malades attendent une greffe du coeur.

La Chine a commencé ses recherches sur le VAD au début des années 1980. L'utilisation clinique de dispositifs d'assistance ventriculaire commercialisés n'a toujours pas eu cours.

Commentaire