Shuhe, pays du cuir et du cuivre
  2013-02-27 15:15:48  cri

Entouré de collines, le village de Shuhe est bordé par les Monts de Yulong au nord, ceux de Xiangshan et de Wenbi au sud-est. Ce petit village n'occupe qu'une superficie de 5 kilomètres carrés, dont 60% recouvert de verdure. Il culmine à 2440 mètres d'altitude et la température moyenne sur l'année y est de 12.6 degrés.

Deux sources coulent à travers le village. Au bord de l'étang Jiuding Longtan se dresse le temple Sanshenggong construit sous la dynastie des Qing. Les maisons des habitants sont toutes de style traditionnel, couvertes de tuiles, avec une cour carrée. De l'eau coule le long des maisons ou des champs cultivés, cela donne à Shuhe à la fois l'air d'un village de montagne et en même temps celui d'un pays d'eau.

Comme le village de Shuhe a évolué au fur et à mesure du développement de la route du Thé et des Chevaux, le commerce et les échanges y ont été très florissant, notamment en ce qui concerne l'industrie artisanale. Aujourd'hui les produits artisanaux de Shuhe sont très populaires auprès des touristes. On fabrique ici des bottes et des sacs en cuir, des vases en cuivre ou en bamboo. Shuhe jouit notamment de sa réputation du pays du cuir. M. Li Jinfeng est tanneur. Bien qu'il ait déjà gagné presque un million de Yuan avec sa maîtrise des arts du cuir, il traite encore lui-même les peaux brutes tous les jours.

Pour les habitants âgés du village de Shuhe comme Li Jinfeng, les arts traditionnels sont un trésor. Chacun a ses propres astuces, ses propres techniques. Et ils se les transmettent de génération en génération. M. Li :

« Nous utilisons beaucoup de méthodes traditionnelles pour le traitement des cuirs. Par exemple pour la matelassure d'une selle de cheval ou pour les sangles de la selle, on soigne l'ouvrage avec beaucoup de soucis. Ce sont des articles que l'on peut utiliser sur plusieurs générations sans aucun problème. Par exemple, comme dans le temps, après la pluie, on huile ces objets avec le beurre qu'on économise dans la vie quotidienne. »

1 2
Commentaire