Wu Muye, jeune pianiste chinois et prodige
  2012-09-10 10:56:44  cri
Devant moi se dresse un grand jeune homme, élégant et avec beaucoup de prestance. Cheveux mi-longs, visage aux traits burinés, vêtu de blanc et noir, il ne cache pas sa sensibilité artistique. ce jeune homme s'appelle Wu Muye, pianiste prodige et chinois qui vit actuellement à Paris en France.

On ne parle pas encore souvent de lui, comme d'autres jeunes pianistes chinois à l'image de Lang Lang ou de Li Yundi en Chine, mais son magnifique jeu de piano et son regard sur la musique lui ont permis de remporter plusieurs grands concours. Il a aussi donné de nombreux récitals à l'étranger, surtout en France.

Dès l'âge de 5 ans, il commence à apprendre la musique et il est attiré par le piano. Il fait toutes ses études au Conservatoire central de musique dont il sort diplômé en 2000. A l'âge de 14 ans, il décide de venir se perfectionner en France et en 2001, il intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Il intègre l'année suivante la classe de Jacques Rouvier.

Ses aînés lui reconnaissent déjà un talent exceptionnel : « En l'écoutant récemment jouer, j'ai ressenti une des plus fortes impression musicales de ma vie... Pourtant, le monde du piano abonde en virtuoses, dont certains admirables, mais qui se servent souvent de la musique comme une sorte de faire-valoir de technique, de maîtrise de l'intelligence. Le jeune pianiste Muye Wu, quant à lui, tout en possédant aussi une technique transcendante, nous fait ressentir la musique de l'intérieur ».

Lors d'un concert de l'Orchestre symphonique natioanl de Chine, j'ai été émerveillée par le talent exceptionnel de Wu Muye.

Il est sorti des coulisses et s'est assis devant le piano. Lorsque ses doigts longs et fins ont touché les clefs du clavier, une mélodie saisissante a surgi de la scène et s'est répandue dans toute la salle. Les marées du son du piano se sont enchaînées et m'ont pénétrée avec l'image de la mer devant mes yeux. Je ne suis ni musicienne, ni experte de musique. Mais j'ai ressenti que Muye faisait parler le piano, tantôt calme et tendre, tantôt vigoureux et violent. Toujours avec la caractéristique du pianiste. La virtuosité s'efface à chaque instant devant la volonté de chercher dans la musique le sens de l'amour, du temps et de la vie. « Pour jouer du piano, il faut avoir le coeur très pur et tranquille », a-t-il confié.

Après des conversations avec Muye, on découvre un musicien hors du commun. Ses centres intérêt ne se limitent pas qu'au piano. Art, philosophie, histoire....il a acquis des connaissances dans plusieurs domaines. Un artiste curieux, profond et généreux, à la pensée aigue, aux points de vue perçants et qui aime toutes les belles choses de la vie.

Commentaire