Retrouvez-nous sur
  • Version mobile
  • RCI
  • Service français
  • Contact
  • Offre d'emploi
  • Web  french.cri.cn   
    Le développement de l'industrie de l'orge du Tibet
      2011-08-05 13:56:48  cri

    On part à présent au Tibet. L'orge, céréale produite dans la région depuis des millénaires, devient désormais une source de revenu intéressante pour de nombreux agriculteurs. On constate aussi depuis quelque temps l'apparition d'une filière de transformation de l'orge : pain, farine, gâteaux ou encore bière. L'orge est décliné dans de nombreux produits, et aurait également des vertus pour la santé.

    Monsieur Zhang est un touriste chinois en voyage au Tibet. Le dernier jour de son voyage, il se rend dans un magasin de souvenirs pour acheter des spécialités tibétaines. Aujourd'hui, il veut acheter des spécialités à base d'orge. Monsieur Zhang  a dit, « L'orge est une spécialité tibétaine. Je rentre chez moi, donc j'ai besoin d'en acheter pour ma famille. Mais il y en a beaucoup de sortes différentes, ici. Je ne sais pas comment choisir. »

    On dit souvent que les trois plus grands ambassadeurs du Tibet sont le Palais du Potala, les yaks, ...et l'orge. L'orge est une des principales céréales cultivées au Tibet et au Qinghai, la province voisine. Selon les écrits historiques qui ont été retrouvés, on en produisait il y a 3 500 ans déjà. Elle constituait, auparavant, la principale nourriture des Tibétains. Avec de l'orge, on fabrique de nos jours du pain, de la farine ou encore de la bière. Les produits à base d'orge sont vendus dans beaucoup de villes chinoises, et même à l'étranger. Luobuciren, un Tibétain, est responsable d'une usine de production de produits à base d'orge, « Au premier semestre 2011, nous avons déjà produit quelques 38 000 tonnes de bière d'orge. Cela représente un chiffre d'affaires de 250 millions de yuans. »

    250 millions de yuans... C'est à dire plus de 27 millions d'euros. L'orge, dit-on, a des effets bénéfiques sur la santé. Il pourrait notamment soigner des maladies, explique Qiang Xiaolin. Un expert de l'Académie de recherche agricole du Tibet. « A la fin des années 80, un scientifique américain a constaté que l'orge pouvait faire baisser la teneur du sang en cholestérol, pouvait lutter contre les maladies cardiovasculaires ou les tumeurs, ou encore renforcer l'immunité de l'organisme. Cela a attiré, de plus en plus, l'attention du monde entier. »

    Le Tibet est la seule région au monde à fabriquer ce type d'orge. 60% des champs tibétains lui sont dédiés. Et le volume de production annuel est compris entre 500 000 et 600 000 tonnes. L'industrie de l'orge, notamment l'industrie de transformation, est actuellement en plein essor.

    Dava et sa famille, qui vivent à Lhassa, tirent leur principal revenu de la culture de l'orge. « La situation a changé. Aujourd'hui, la commercialisation de l'orge est beaucoup plus poussée. L'année dernière, il n'a pas beaucoup plu, j'ai gagné quelques milliers de yuans. Cette année, par contre, les précipitations sont abondantes, l'orge pousse bien. Je pense que les récoltes seront bonnes. » Dava a présenté.

    La famille de Dava cultive de l'orge depuis plusieurs générations. Pour eux, l'orge est synonyme de vie et de nourriture traditionnelle. Jamais ils n'auraient pensé qu'il aurait pu être commercialisé et être une source de revenu.  « Auparavant on travaillait beaucoup, mais le volume de production était toujours bas. Nous, avant, c'était juste pour notre nourriture quotidienne. Nous ne faisions jamais attention à la production, à la qualité, et au moyen de transformer cela. », il a ajouté.

    Luobuciren, le chef d'entreprise, se réjouit notamment des ventes de sa bière d'orge. Les besoins en matière première, explique-t-il, augmentent, « La fabrication de la bière nécessite une grande quantité d'orge. En 2004, le prix de l'orge était de 2 yuans le kilo. Maintenant, il est à 4 yuans. Une tonne coûte 4 000 yuans. L'an passé, nous avons accumulé plus de 4 000 tonnes d'orge. Nous avons donc dépensé quelques 16 millions de yuans. »

    16 millions de yuans... Soit environ 1,7 million d'euros. Qing Xiaolin, 53 ans, est expert à l'Académie de recherche agricole du Tibet. Il a commencé ses recherches sur l'orge en 1983. En l'espace de toutes ces années, il a produit plus de 20 nouvelles variétés d'orge, pour améliorer la qualité et les rendements de la céréale. Qing Xiaolin a montré, « En près de 30 ans de travail, nous avons produit 25 nouvelles variétés d'orge. Le volume de production par hectare, lui, a atteint les 2 780 kilos. La production totale atteint désormais presque 1 million de tonnes au Tibet. »

    Commentaire
    Annonce
    Le sommet de B20 et celui de G20 auront lieu à Hangzhou du 3 au 5 septembre. Nous allons couvrir quatre grandes séances lors des deux sommets importants sur nos deux sites et notre Facebook: l'ouverture du sommet de B20 prévu dans l'après-midi du 3 septembre, le sommet non-officiel des chefs d'Etat des BRICS, l'ouverture du sommet de G20, prévu le 4 septembre et enfin, la conférence de presse après la clôture du sommet de G20, prévu dans l'après-midi du 5 septembre. Soyez nombreux à surfer nos sites pour suivre des événements importants en nous laissant vos réactions.
    C'est parti ! Le 21 décembre 2015, Radio Chine Internationale a lancé 2 heures d'émissions francophones en DIRECT à travers le monde. Journaux, insolites, musique chinoise et mondiale et chaque jour un nouveau sujet à partager avec vous.

    Horaires des émissions en direct de RCI:
    18h à Dakar, Saint-Louis  (FM 102.9) Ziguinchor, Kaolack (FM 106.6)
    10h à Niamey, Maradi, Zinder (FM 106), Agadez (FM 103)
    12h à Brazzaville (FM 90.1)
    18h à Bangui (FM 97.6)
    21h à Bujumbura (FM 89.2)
    13h à Moroni (FM 94.9)
    12h à Djibouti (FM 99.8)
    8h à Nouakchott (FM 95.7)

    Téléchargez notre application gratuite @RCI sur votre mobile. Cherchez @RCI sur App Store et Google Play Store, et dialoguez avec nos animateurs et animatrices !

                              
                         Android                         iOS

    RCI vous propose

    Beijing, nouvelle place forte de l'art contemporain

    Tibet: les vestiges de l'ancienne capitale du royaume de Gugé

    Le Corso fleuri de Lichtenvoorde aux Pays-Bas

    Exposition d'un éléphant mécanique de 8,8 mètres de haut à Beijing
    plus>>
    © Radio Chine Internationale.Tous droits réservés.
    16A, rue Shijingshan, district Shijingshan, Beijing, Chine