"Jane Eyre" à l'affiche à Beijing
  2009-12-11 11:55:02  CCTV

Jane Eyre, le roman d'amour écrit par Charlotte Bronte en 1847, est une des oeuvres littéraires les plus lues au monde. Depuis plus d'un siècle, son héroïne fait l'admiration des lectrices de la planète, qui voient en elle une idole spirituelle. Les amours de Jane et du maître de Thornfield Hall, Edward Rochester, ont été adaptées pour divers médiums depuis le film de 1934. En juin dernier, une pièce de théâtre chinoise adaptée du roman a fait ses débuts au Centre national des arts de la scène de Beijing. La pièce, qui a fait sensation, accueille maintenant sa deuxième vedette.

La musique thème du film Jane Eyre, sorti en 1970, et la scène pivotante ramènent les membres de l'auditoire à l'Angleterre du 19e siècle. Une gouvernante entre au service d'un employeur au sombre tempérament, met à jour quelques noirs secrets et le réconforte, tout en découvrant elle-même sa vraie nature.

Il est difficile de dire combien d'actrices ont interprété ce personnage féminin intelligent, sensible, direct, calme et quelquefois dénué de tact. C'est maintenant au tour de Chen Shu, qui remplace la vedette de la première production, Yuan Quan, actuellement enceinte.

"Jane Eyre était mon idole quand j'étais adolescente, à cause de sa détermination, de son courage et de sa volonté de vivre et d'aimer. Je me suis consacrée à sa vie intérieure et j'espère pouvoir laisser une impression aux membres de l'auditoire avec mon interprétation de Jane".

Wang Luoyong, la première vedette chinoise à jouer dans une comédie musicale de Broadway, est de retour dans la peau de l'irritable mais inconsolable maître de Thornfield Hall. Il voit son rôle comme un voyage pour se découvrir lui-même.

Wang Luoyong, interprète de Edward Rochester: "Jouer ce rôle, c'est comme faire l'expérience de la vie d'un homme, de la naïveté à la maturité... ses réflexions sur l'argent, la carrière et l'amour. D'apprendre aussi que le respect et l'égalité entre les hommes et les femmes sont essentiels dans une relation. Je vois ce rôle comme une leçon pour découvrir qui je suis vraiment, et cette deuxième production me donne une autre chance d'étudier mon jeu."

Pour le metteur en scène Wang Xiaoying, porter ce classique de la littérature à la scène est comme un rêve devenu réalité. N'ayant pas pu disposer de tellement de temps pour répéter, il donne le mérite à Chen Shu.

Wang Xiaoying,metteur en scène : "La première production a eu tellement de succès que j'étais inquiet pour Chen Shu. Mais elle sait inspirer, elle s'applique et ajoute au rôle sa compréhension et sa perspective propres. Nous avons confiance dans la nouvelle Jane et nous attendons les commentaires avec impatience".

Jane Eyre est à l'affiche du Centre national des arts de la scène jusqu'au 23 décembre.

Source: CCTV

Commentaire