Fondation du centre de recherches sur les arts chinois et français
  2011-04-19 10:27:01  cri

 Le grand maître Fan Zeng (à gauche) et l'ancien premier ministre français Jean Pierre Raffarin inaugurent le centre de recherches sur les arts chinois et français

 De gauche à droite, Dong Qiang, Wang Wenzhang, Fan Zeng, Jean Pierre Raffarin, Sylvie Bermann(ambassadeur de France en Chine), Zhao Jinjun(ancien ambassadeur de Chine en France)

Dédicace de Jean Pierre Raffarin : la peinture appartient à ceux qui aiment les peintres.






src="mms://media.chinabroadcast.cn/french/deng0419.wma"


type="video/x-ms-wmv"
width="250" height="45">

 

Le 13 avril, le centre de recherches sur les arts chinois et français, unique en son genre, a vu le jour dans l'enceinte de l'Institut de recherches sur la peinture chinoise, un établissement présidé par le grand maître Fan Zeng sous la tutelle de l'Université de Beijing.

Fan Zeng a séjourné en France pendant les années 80 et 90. Ce pays, riche en patrimoines artistiques, a beaucoup inspiré Fan Zeng dans sa création artistique. En septembre 2010, il s'est vu remettre par le président français Nicolas Sarkozy la médaille de la légion d'honneur. Une reconnaissance de la part du 2ème pays de sa vie.

Après avoir appris la fondation du centre de recherches sur les arts chinois et français, l'ancien premier ministre français Jean Pierre Raffarin, qui était à Beijing pour le 17ème colloque économique franco-chinois, a trouvé un créneau dans son emploi du temps très chargé pour assister à son inauguration.

L'autre protagoniste du centre de recherches sur les arts chinois et français, Dong Qiang, est également grand amateur de calligraphie et de peinture chinoise. Professseur au département français de l'Université de Beijing, Dong Qiang est très actif dans les échanges culturels entre les deux pays. Il nous a confié que l'ouverture est une aspiration perpétuelle pour ce nouveau centre de recherches. Donc bienvenue à tous ceux qui travaillent ou souhaitent travailler dans les échanges culturels sino-étrangers.

Le vice-ministre chinois de la Culture, Wang Wenzhang a également honoré la cérémonie d'inauguration de sa présence. Plusieurs fois en mission en France, il témoigne du même attachement à la France que le grand peintre Fan Zeng. Selon lui, il est très important que les grands maîtres puissent prendre des initiatives dans les échanges culturels. Il s'est dit confiant du futur du centre de recherches sur les arts chinois et français, dont les échanges pourront sûrement promouvoir la connaissance mutuelle et approfondir l'amitié sino-française.

Commentaire