Mohammed Farahat
  2010-05-28 15:07:53  cri

 

Un ministre conseiller du maroc Mohammed Farahat,accorde une interview de RCI





src="mms://media.chinabroadcast.cn/french/gongshi.wma"


type="video/x-ms-wmv"
width="250" height="45">

Un ministre conseiller du maroc Mohammed Farahat,accorde une interview de RCI

Le programme d'échange sino-africain «Focus 2010 sur la culture africaine » a été lancé le 20 mai à Beijing. Il est organisé dans six villes chinoises dont Beijing, jusqu'en novembre.

A cette occasion, Mohammed Farahat, ministre conseiller de l'Ambassade du Maroc en Chine, a accordé une interview à RCI.

Il a d'abord exprimé ses félicitations à la Chine qui a organisé les Jeux Olympiques en 2008 et qui accueille actuellement l'Exposition 2010 de Shanghai, deux évènements internationaux. Le Maroc est aussi à l'honneur de cette édition de l'Exposition universelle.

Mohammed Farahat a rappelé que le Maroc avait participé au « Focus sur la culture africaine » lancé en 2008, avec des troupes folkloriques dont les spectacles ont beaucoup plu au public chinois. Pour le Focus 2010, le Maroc a préparé des représentations de musique, de danse, ainsi qu'une exposition de peinture, calligraphie et sculpture.

D'après Mohammed Farahat, la géographie du Maroc fait de sa culture une mosaïque des cultures africaine, musulmane et européenne.

D'avril à octobre 2009, «Focus sur la culture chinoise » était présent dans une vingtaine de pays africains, dont le Maroc. Comme l'édition 2010, l'édition 2009 avait un air d'année culturelle. En plus du spectacle donné par le temple de Shaolin, les Marocains ont été particulièrement émerveillés par l'extraordinaire danse « Guanyin aux mille mains », présentée par de jeunes Chinoises sourdes et muettes.

Mohammed Farahat nous a parlé des liens entre les deux pays. Il y a sept ans, le grand voyageur marocain Ibn Battuta est venu en Chine et y est resté trois ans. De ses expériences, il a écrit un livre où il présente les traditions chinoises. Les Marocains commencent à apprendre l'histoire, la géographie et la culture chinoises dès le primaire. De nos jours, les Marocains sont davantage familiarisés à la culture chinoise. Notons également que le thé chinois et la soie chinoise sont populaires au Maroc.

Mohammed Farahat s'est dit de plus en plus impressionné par la culture chinoise lors de son séjour en Chine. L'Afrique et la Chine ont besoin de mieux se connaître, ce qui permettra de poursuivre leurs coopérations dans la fraternité.

Mohammed Farahat a par ailleurs révélé que le ministre marocain de la Culture viendra en Chine en apportant des spectacles culturels.

Commentaire