Retrouvez-nous sur
  • Version mobile
  • RCI
  • Service français
  • Contact
  • Offre d'emploi
  • Web  french.cri.cn   
    Malgré les tensions, la Russie et les Etats-Unis conviennent de coopérer sur la Syrie
      2017-04-13 14:43:03  xinhua
    La Russie et les Etats-Unis ont décidé mercredi de poursuivre la lutte contre le terrorisme international et les discussions sur le règlement du conflit syrien, malgré les tensions et plusieurs litiges non résolus entre les deux pays.

    Lors d'une conférence de presse tenue à l'issue d'un entretien avec le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson et d'une réunion conjointe de deux heures avec le président russe Vladimir Poutine, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré que les discussions avaient été fructueuses, soulignant les bonnes perspectives des futurs travaux entre les deux pays.

    "La journée a été longue. [...] Les discussions ont été approfondies et franches et ont abordé toute la gamme des questions au coeur de nos relations bilatérales et de nos interactions sur les affaires internationales", a déclaré le ministre.

    Selon M. Lavrov, les deux parties ont réaffirmé leur détermination à lutter sans relâche contre le terrorisme international et discuté de manière approfondie de la situation alarmante dans diverses régions, dont la Syrie, le Yémen, la Libye et l'Afghanistan, ainsi que de la coopération possible dans la recherche de solutions à ces problèmes .

    "Nous disposons encore d'un certain nombre d'opportunités de travailler ensemble sur tous les problèmes existants, qu'ils soient objectifs ou artificiels. La Russie est ouverte non seulement au dialogue avec les Etats-Unis dans différents domaines, mais aussi à des actions communes", a-t-il déclaré.

    Rejoignant la position défendue par son homologue russe en matière de coopération, M. Tillerson a déclaré que la Russie et les Etats-Unis poursuivraient leur dialogue sur la recherche d'une solution au conflit syrien.

    "Le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et moi-même sommes convenus d'examiner de nouvelles propositions d'approches à adopter en Syrie, passant notamment par la consultation avec nos alliés et les membres de la coalition", a indiqué M. Tillerson lors de la conférence de presse.

    Les tensions entre Moscou et Washington au sujet de la Syrie se sont dégradées à la suite d'une frappe de missiles américaine contre une base aérienne militaire syrienne jeudi dernier. Les Etats-Unis ont justifié cette frappe en déclarant qu'elle avait été ordonnée à titre de représailles contre le gouvernement syrien pour une attaque chimique qu'il aurait perpétrée mardi dernier dans la ville syrienne de Khan Cheikhoun.

    Dans une interview diffusée mercredi avant la réunion avec M. Tillerson, le président russe Vladimir Poutine a déclaré que la confiance mutuelle entre la Russie et les Etats-Unis, en particulier sur le plan militaire, s'était dégradée au cours des premiers mois de la présidence de Donald Trump. Un constat partagé par le secrétaire d'Etat américain, qui, à l'occasion de la première visite d'un membre du gouvernement de Donald Trump en Russie, a déclaré que les relations entre les deux pays étaient en berne et marquées par un profond manque de confiance.

    "Nos deux pays se font peu confiance. Les deux plus grandes puissances nucléaires au monde ne peuvent pas entretenir ce genre de relation", a-t-il déclaré lors de la conférence de presse, ajoutant que Moscou et Washington avaient décidé d'établir un groupe de travail chargé d'identifier les problèmes et d'améliorer les relations bilatérales.

    Manifestant leur volonté commune de dissiper les tensions, la Russie et les Etats-Unis sont convenus mercredi d'enquêter ensemble sur l'attaque chimique en Syrie, bien que leurs positions à ce sujet n'aient guère changé.

    La Russie a opposé mercredi soir son veto à une résolution de l'ONU demandant au gouvernement syrien de coopérer dans le cadre d'une enquête sur l'attaque chimique présumée, déclarant que Moscou avait toujours exprimé son "désaccord catégorique" avec le projet de résolution. Une décision vivement critiquée par les pays occidentaux, notamment les Etats-Unis.

    Annonce
    Le sommet de B20 et celui de G20 auront lieu à Hangzhou du 3 au 5 septembre. Nous allons couvrir quatre grandes séances lors des deux sommets importants sur nos deux sites et notre Facebook: l'ouverture du sommet de B20 prévu dans l'après-midi du 3 septembre, le sommet non-officiel des chefs d'Etat des BRICS, l'ouverture du sommet de G20, prévu le 4 septembre et enfin, la conférence de presse après la clôture du sommet de G20, prévu dans l'après-midi du 5 septembre. Soyez nombreux à surfer nos sites pour suivre des événements importants en nous laissant vos réactions.
    C'est parti ! Le 21 décembre 2015, Radio Chine Internationale a lancé 2 heures d'émissions francophones en DIRECT à travers le monde. Journaux, insolites, musique chinoise et mondiale et chaque jour un nouveau sujet à partager avec vous.

    Horaires des émissions en direct de RCI:
    18h à Dakar, Saint-Louis  (FM 102.9) Ziguinchor, Kaolack (FM 106.6)
    10h à Niamey, Maradi, Zinder (FM 106), Agadez (FM 103)
    12h à Brazzaville (FM 90.1)
    18h à Bangui (FM 97.6)
    21h à Bujumbura (FM 89.2)
    13h à Moroni (FM 94.9)
    12h à Djibouti (FM 99.8)
    8h à Nouakchott (FM 95.7)

    Téléchargez notre application gratuite @RCI sur votre mobile. Cherchez @RCI sur App Store et Google Play Store, et dialoguez avec nos animateurs et animatrices !

                              
                         Android                         iOS

    RCI vous propose

    Beijing, nouvelle place forte de l'art contemporain

    Tibet: les vestiges de l'ancienne capitale du royaume de Gugé

    Le Corso fleuri de Lichtenvoorde aux Pays-Bas

    Exposition d'un éléphant mécanique de 8,8 mètres de haut à Beijing
    plus>>
    © Radio Chine Internationale.Tous droits réservés.
    16A, rue Shijingshan, district Shijingshan, Beijing, Chine