Retrouvez-nous sur
  • Version mobile
  • RCI
  • Service français
  • Contact
  • Offre d'emploi
  • Web  french.cri.cn   
    L'Industrie manufacturière: Première industrie pour les entreprises chinoises dans le domaine de la fusion-acquisition à l'étranger en 2016
      2017-04-11 20:47:29  cri

    L'Institut de l'économie et de la politique mondiale de l'Académie des Sciences sociales de Chine a publié le 10 avril le livre bleu « le rapport 2017 sur les investissements directs et les risques de la Chine à l'étranger ». Selon le rapport, l'industrie manufacturière est déjà devenue la première industrie pour les entreprises chinoises dans le domaine de la fusion-acquisition en 2016.

    Le rapport envisage que les investissements chinois dans les pays sur la Ceinture économique et la Route maritime progressera à grande vitesse. Au premier semestre 2016, le coût de la fusion-acquisition des entreprises chinoises dans l'industrie manufacturière a atteint 7,727 milliards de dollars, soit la première industrie choisie par la Chine. Ming Zhang, le directeur du Bureau sur les investissements mondiaux de l'Institut de l'économie et de la politique mondiale, a indiqué que les investissements dans l'industrie manufacturière sont très élevés. Les entreprises chinoises cherchent aujourd'hui à investir dans les biens stratégiques. « Au fur et à mesure de la transformation et la montée en gamme de l'économie chinoise, et de la compétition au niveau mondial, les entreprises chinoises doivent monter dans une échelle plus haute de valeurs ajoutées. Elles ont maintenant une motivation forte pour accumuler par le biais de la fusion-acquisition les technologies clés, les équipements de recherches, le capital humain, la marque, les consommateurs, les marchés, et les autres biens stratégiques. Donc ces derniers sont aujourd'hui les éléments les plus importants pour les entreprises chinoises », a-t-il indiqué. 

    Toujours selon le rapport, les entreprises chinoises qui investissent à l'étranger viennent principalement de Beijing, de Shanghai, du Guangdong et du Zhejiang, et la majorité est publique. La fusion-acquisition et les investissements dans de nouvelles installations sont les plus populaires, mais le volume du premier est plus élevée que le dernier. Les entreprises agricoles et immobilières préfèrent les investissements en installations nouvelles, tandis que les entreprises de service public, de tourisme, de divertissement et de technologie préfèrent la fusion-acquisition.

    En 2015, les investissements chinois directs à l'étranger ont dépassé pour la première fois ceux des entreprises étrangères, avec un montant de 10,07 milliards de dollars. Ceci signifie que la Chine est en voie de devenir un grand pays d'investissement, au lieu d'un grand pays destinataire d'investissements. Ming Zhang a confirmé que la Chine participait mieux au développement économique mondial, mais en même temps, la Chine a besoin de faire attention aux risques. Il a dit:« En 2015, la Chine a pour la première fois dépassé le Japon, comme deuxième pays à investir dans le monde, après les Etats-Unis. Mais en même temps, les risques d'investissement sont contrôlés par les raisons religieuses et ethniques, le changement géopolitique, la croissance économique molle. Donc ces trois questions sont aussi les plus grand défis pour la Chine. Pour les entreprises chinoises à l'étranger, il faut bien sûr porter une attention aux opportunités et au retour sur investissement, mais sans oublier l'évaluation du niveau de risque des pays. »

    Le rapport souligne que les investissements chinois dans les pays sur la Ceinture économique et la Route maritime progressent sans cesse, la majorité étant des pays d'Asie du Sud-Est, d'Asie du Sud, et du Moyen-Orient. L'Europe orientale et centrale attire également de plus en plus d'investissements. L'énergie, le transport et les technologies de communication sont des domaines essentiels des investissements directs.

    Annonce
    Le sommet de B20 et celui de G20 auront lieu à Hangzhou du 3 au 5 septembre. Nous allons couvrir quatre grandes séances lors des deux sommets importants sur nos deux sites et notre Facebook: l'ouverture du sommet de B20 prévu dans l'après-midi du 3 septembre, le sommet non-officiel des chefs d'Etat des BRICS, l'ouverture du sommet de G20, prévu le 4 septembre et enfin, la conférence de presse après la clôture du sommet de G20, prévu dans l'après-midi du 5 septembre. Soyez nombreux à surfer nos sites pour suivre des événements importants en nous laissant vos réactions.
    C'est parti ! Le 21 décembre 2015, Radio Chine Internationale a lancé 2 heures d'émissions francophones en DIRECT à travers le monde. Journaux, insolites, musique chinoise et mondiale et chaque jour un nouveau sujet à partager avec vous.

    Horaires des émissions en direct de RCI:
    18h à Dakar, Saint-Louis  (FM 102.9) Ziguinchor, Kaolack (FM 106.6)
    10h à Niamey, Maradi, Zinder (FM 106), Agadez (FM 103)
    12h à Brazzaville (FM 90.1)
    18h à Bangui (FM 97.6)
    21h à Bujumbura (FM 89.2)
    13h à Moroni (FM 94.9)
    12h à Djibouti (FM 99.8)
    8h à Nouakchott (FM 95.7)

    Téléchargez notre application gratuite @RCI sur votre mobile. Cherchez @RCI sur App Store et Google Play Store, et dialoguez avec nos animateurs et animatrices !

                              
                         Android                         iOS

    RCI vous propose

    Wenzhou, l'esprit pragmatique ou « Yongjia »

    A Wenzhou, la culture est à la page

    Le Nanxi, une culture vivante

    Dispositif de reconnaissance faciale à la gare de Wuhan
    plus>>
    © Radio Chine Internationale.Tous droits réservés.
    16A, rue Shijingshan, district Shijingshan, Beijing, Chine