Retrouvez-nous sur
  • Version mobile
  • RCI
  • Service français
  • Contact
  • Offre d'emploi
  • Web  french.cri.cn   
    Maroc: Le SIAM 2016 plaide pour l'adaptation de l'agriculture africaine aux changements climatiques (SYNTHESE)
      2016-04-30 10:50:52  xinhua
    En marge du Salon International de l'Agriculture au Maroc (SIAM 2O16), organisé du 26 avril au 1er mai à Meknès autour du thème "Agriculture résiliente et durable", une conférence ministérielle sur l'adaptation de l'agriculture africaine aux changements climatiques a exploré les actions entreprises en faveur de l'agriculture et la sécurité alimentaire dans la perspective de la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP22) qui se tiendra en novembre prochain à Marrakech.

    Organisée par le ministère marocain de l'Agriculture et de la Pêche Maritime en partenariat avec le ministère français de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt, cet évènement a connu la participation de Spéphane Le Foll, ministre français de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt, Isabel Garcia Tejerina, ministre espagnole de l'Agriculture et de l'Environnement.

    Une vingtaine de délégations officielles ont aussi été présentes, outre 15 ministres de différents pays africains ainsi que Maria Helena Sedemo, directrice générale adjointe de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). Cette dernière a relevé que l'agriculture constituera l'un des principaux sujets de réflexion de la COP22. Elle a, à cet effet, exprimé la détermination de la FAO à oeuver de concert aux côtés du Maroc en vue de bien réussir l'organisation de ce grand rendez-vous planétaire.

    Mme Sedemo a aussi noté qu'il est temps de fédérer les efforts pour la lutte contre le changement climatique et la préservation des équilibres environnementaux. "Nous devons relever les défis environnementaux posés, en vue de produire plus et mieux avec une agriculture à bas carbone", a-t-elle plaidé. Et d'ajouter que la conférence ministérielle sur l'adaptation de l'agriculture africaine aux changements climatiques a permis de jeter la lumière sur plusieurs pistes de solutions, évoquant la fameuse initiative 4 pour 1000 qui vise à montrer que l'agriculture, et en particulier les sols agricoles, peuvent jouer un rôle crucial pour la sécurité alimentaire et la lutte contre le changement climatique.

    Pour sa part, Stéphane Le Foll, a affirmé que l'agriculture doit être perçue comme étant une partie de la solution pour la lutte contre le réchauffement climatique et non pas un problème. "Il n y a pas d'autre secteur que l'agriculture et la forêt qui soient en capacité de stocker du carbone, car la baisse des émissions du carbone et du gaz à effet de serre est un enjeu pour la réduction de ces émissions", a indiqué M. Le Foll.  Il a également souligné que pour réduire le stock des gaz à effet de serre dans l'atmosphère, il faut capter du carbone et le stocker à travers la forêt et l'agriculture qui sont les deux activités qui permettront demain de le stoker. "Le stockage du Carbone constitue la matière organique dans les sols, et partant contribue à la fertilité des sols", a-t-il expliqué, ajoutant que ce stockage permet, en même temps, de lutter contre le réchauffement climatique, d'assurer la sécurité alimentaire et d'améliorer la production agricole.

    De son côté, la présidente de l'Institut agronomique, vétérinaire et forestier de France (Agreenium), Marion Guillou, a relevé la nécessité de capitaliser sur les engagements de la COP21 visant à limiter les répercussions négatives des changements climatiques sur le secteur agricole.

    Quant au directeur adjoint du département "Performances des systèmes de production et de transformation" (Persyst) au Centre international de recherche agronomique pour le développement (Cirad), Hervé Saint Macary, il a précisé que l'initiative "4 pour 1000 : les sols pour la sécurité alimentaire et le climat", lancée à Paris lors de la COP21, le 1er décembre 2015, et inscrite dans le Programme d'action Lima Paris, vise à promouvoir des systèmes agricoles et agro-sylvo-pastoraux à même de stocker davantage de carbone dans les sols, et donc aussi plus productifs et plus résilients.

    Annonce
    Le sommet de B20 et celui de G20 auront lieu à Hangzhou du 3 au 5 septembre. Nous allons couvrir quatre grandes séances lors des deux sommets importants sur nos deux sites et notre Facebook: l'ouverture du sommet de B20 prévu dans l'après-midi du 3 septembre, le sommet non-officiel des chefs d'Etat des BRICS, l'ouverture du sommet de G20, prévu le 4 septembre et enfin, la conférence de presse après la clôture du sommet de G20, prévu dans l'après-midi du 5 septembre. Soyez nombreux à surfer nos sites pour suivre des événements importants en nous laissant vos réactions.
    C'est parti ! Le 21 décembre 2015, Radio Chine Internationale a lancé 2 heures d'émissions francophones en DIRECT à travers le monde. Journaux, insolites, musique chinoise et mondiale et chaque jour un nouveau sujet à partager avec vous.

    Horaires des émissions en direct de RCI:
    18h à Dakar, Saint-Louis  (FM 102.9) Ziguinchor, Kaolack (FM 106.6)
    10h à Niamey, Maradi, Zinder (FM 106), Agadez (FM 103)
    12h à Brazzaville (FM 90.1)
    18h à Bangui (FM 97.6)
    21h à Bujumbura (FM 89.2)
    13h à Moroni (FM 94.9)
    12h à Djibouti (FM 99.8)
    8h à Nouakchott (FM 95.7)

    Téléchargez notre application gratuite @RCI sur votre mobile. Cherchez @RCI sur App Store et Google Play Store, et dialoguez avec nos animateurs et animatrices !

                              
                         Android                         iOS

    RCI vous propose

    Beijing, nouvelle place forte de l'art contemporain

    Tibet: les vestiges de l'ancienne capitale du royaume de Gugé

    Le Corso fleuri de Lichtenvoorde aux Pays-Bas

    Exposition d'un éléphant mécanique de 8,8 mètres de haut à Beijing
    plus>>
    © Radio Chine Internationale.Tous droits réservés.
    16A, rue Shijingshan, district Shijingshan, Beijing, Chine