Retrouvez-nous sur
  • Version mobile
  • RCI
  • Service français
  • Contact
  • Offre d'emploi
  • Web  french.cri.cn   
    Mise en examen de deux journalistes français pour tentative d'extorsion de fonds du Maroc (PAPIER GENERAL)
      2015-08-30 09:10:56  xinhua

    Deux journalistes français, Eric Laurent et Catherine Graciet, ont été mis en examen samedi par un juge d'instruction parisien et mis en liberté sous contrôle judicaire, après la levée de leur garde à vue dans les locaux de la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP), a-t-on appris de source judiciaire.

    Les deux journalistes français ont été interpelés, jeudi à Paris, pour tentative d'extorsion de fonds du Maroc, a annoncé sur la Radio RTL Éric Dupond-Moretti , l'avocat qui défend le roi du Maroc. Me Dupont-Moretti a précisé que le journaliste français Eric Laurent avait contacté le cabinet royal marocain pour annoncer qu'il se préparait à publier, avec Catherine Graciet, un livre sur le Maroc, mais qu'il était prêt à y renoncer si on lui remettait trois millions d'euros.

    Après une première réunion entre le journaliste français et un avocat représentant la partie marocaine, le royaume du Maroc a décidé de déposer une plainte auprès du procureur à Paris, a-t-il souligné, ajoutant qu'une nouvelle réunion avec le journaliste français a été organisée sous le contrôle de la police et du parquet au cours de laquelle les propos d'Eric Laurent ont été enregistrés et des photos ont été prises.

    Une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Paris et trois juges d'instruction ont été chargés d'instruire ce dossier qui est "exceptionnellement grave", a estimé Me Dupont-Moretti. Au cours de la troisième réunion tenue jeudi, sous le contrôle de la police, des sommes d'argent ont été remises à M. Laurent et à Mme Graciet, qui les ont acceptées et ont même signé le contrat, une signature qui atteste, selon l'avocat parisien, de "leur culpabilité, de leur chantage et de leur racket digne de voyous". 

    Les journalistes français doivent être jugés pour leurs "agissements particulièrement graves" et dont les "conséquences géopolitiques peuvent être considérables", a estimé Me Dupont-Moretti. L'avocat parisien a ajouté qu'Eric Laurent, qui "se veut journaliste et qui se présente comme tel, a tenté d'exercer directement un chantage sur un chef d'Etat. C'est du jamais vu, C'est d'une audace folle".

    La tentative d'extorsion de fonds au Maroc par deux journalistes français constituerait, en cas de condamnation, "le scandale du siècle" et un prélude à un débat sur l'objectivité et l'intégrité de la presse internationale, ont souligné vendredi le président de la Fédération marocaine des éditeurs de journaux (FMEJ), Noureddine Miftah et le secrétaire général du Syndicat national de la presse marocaine (SNPM), Younes Moujahid.

    "Scandaleux et répréhensible". C'est en ces termes qu'on qualifie auprès de la Fédération européenne des Journalistes (FEJ) basée à Bruxelles les actes d'Eric Laurent et de Catherine Graciet. "C'est inacceptable du point de vue de la déontologie professionnelle", a déclaré à la MAP Ricardo Gutierrez, Secrétaire général de la FEJ. "Nous sommes devant un cas éthiquement et moralement à l'inverse de ce que prônent tous les codes de déontologie, en particulier celui de la fédération internationale des journalistes qui s'impose aux 600.000 professionnels à travers le monde", a dit M. Gutierrez également professeur de journalisme à l'université libre de Bruxelles (ULB).

    Le secrétaire général de la FEJ, qui affirme attendre les réactions des professionnels pour "qu'ils se démarquent totalement de ce type de comportement", estime qu'un journaliste n'a pas à monnayer les informations dont il dispose ou qu'il prétend détenir, "c'est extrêmement choquant et tout à fait contraire à la morale et à la loi".

    "Le journaliste est au service de la collectivité et il doit respecter ses lecteurs qui sont ses vrais patrons", a ajouté le secrétaire général de la FEJ, la plus importante organisation de journalistes en Europe, regroupant plus de 320.000 professionnels à travers plus de soixante syndicats et associations dans quarante pays européens.

    Annonce
    Le sommet de B20 et celui de G20 auront lieu à Hangzhou du 3 au 5 septembre. Nous allons couvrir quatre grandes séances lors des deux sommets importants sur nos deux sites et notre Facebook: l'ouverture du sommet de B20 prévu dans l'après-midi du 3 septembre, le sommet non-officiel des chefs d'Etat des BRICS, l'ouverture du sommet de G20, prévu le 4 septembre et enfin, la conférence de presse après la clôture du sommet de G20, prévu dans l'après-midi du 5 septembre. Soyez nombreux à surfer nos sites pour suivre des événements importants en nous laissant vos réactions.
    C'est parti ! Le 21 décembre 2015, Radio Chine Internationale a lancé 2 heures d'émissions francophones en DIRECT à travers le monde. Journaux, insolites, musique chinoise et mondiale et chaque jour un nouveau sujet à partager avec vous.

    Horaires des émissions en direct de RCI:
    18h à Dakar, Saint-Louis  (FM 102.9) Ziguinchor, Kaolack (FM 106.6)
    10h à Niamey, Maradi, Zinder (FM 106), Agadez (FM 103)
    12h à Brazzaville (FM 90.1)
    18h à Bangui (FM 97.6)
    21h à Bujumbura (FM 89.2)
    13h à Moroni (FM 94.9)
    12h à Djibouti (FM 99.8)
    8h à Nouakchott (FM 95.7)

    Téléchargez notre application gratuite @RCI sur votre mobile. Cherchez @RCI sur App Store et Google Play Store, et dialoguez avec nos animateurs et animatrices !

                              
                         Android                         iOS

    RCI vous propose

    Du coton sur la route de la soie

    Shangcheng, quand l'art et le thé ne font qu'un !

    Défilé de lingerie de la marque française de design Vannina Vesperini à 798

    Népal : marathon pour le deuxième anniversaire du séisme dévastateur de 2015
    plus>>
    © Radio Chine Internationale.Tous droits réservés.
    16A, rue Shijingshan, district Shijingshan, Beijing, Chine