Retrouvez-nous sur
  • Version mobile
  • RCI
  • Service français
  • Contact
  • Offre d'emploi
  • Web  french.cri.cn   
    Les entreprises chinoises en Afrique étendent leurs domaines de coopération
      2013-04-09 09:17:13  xinhua
    Avec le développement rapide et global des relations sino-africaines, les entreprises chinoises se tournent chaque jour un peu plus vers le continent africain et élargissent progressivement les domaines d'investissement dans le but d'étendre les sphères de coopération, passant des ressources minières et de la construction d'infrastructures à la fabrication d'appareils électroménagers, à la finance, à l'agriculture et à la pêche, afin de développer l'économie locale.

    Le président chinois Xi Jinping vient d'achever une tournée sur le continent africain, durant laquelle il s'est rendu en visites d'Etat en Tanzanie, en Afrique du Sud, où il a participé au sommet des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), puis en République du Congo. Au cours de ces déplacements, M. Xi a déclaré que la Chine traiterait l'Afrique sur un pied d'égalité. "Grâce à la croissance de sa puissance économique et globale, la Chine continuera à offrir, comme elle l'a toujours fait, l'aide nécessaire à l'Afrique, sans contraintes politiques à la clef", a-t-il affirmé lors de son discours sur les relations sino-africaines prononcé à Dar es Salam, la plus grande ville de Tanzanie, dans une salle de conférence dont la construction a été financée par la Chine.

    Les entreprises chinoises sont de plus en plus présentes en Afrique ces dernières années. Fin 2012, plus de 2.000 entreprises chinoises disposaient d'au moins une filiale en Afrique. Elles se sont lancées non seulement dans les domaines traditionnels de la construction d'infrastructures, de l'énergie et de l'exploitation minière, mais aussi dans le secteur de la pêche, de l'agriculture, des finances et des hautes technologies.

    L'entreprise chinoise China State Farms Agribusiness (Group) Corporation a investi en 1999 dans une plantation de sisal d'une superficie de 100.000 mus (environ 6.666 hectares) et dans une usine de traitement du sisal. En septembre 2010 l'entreprise a racheté la totalité des actions de la plantation pour 15 millions de dollars et en a augmenté la production. Elle a récolté 2.630 tonnes de sisal en 2011, se classant au deuxième rang parmi les 32 plantations de sisal de Tanzanie.

    Cette entreprise a créé 1.100 emplois pour les habitants locaux et payé 1,2 million de dollars d'impôts. Ses exportations de sisal lui ont permis d'engranger 1,6 million de dollars.

    La China National Fisheries Corp. a pour sa part racheté un projet de pêche à Madagascar (SMP). L'entreprise chinoise a amélioré la gestion de ce projet et son mode de production. Après quatre ans d'efforts, elle a réussi à donner un nouvel élan à cette société qui était au bord de la faillite. La prise de participation chinoise présente des opportunités pour les habitants locaux et permet d'embaucher chaque année plus de 8.000 saisonniers. Le Premier ministre de Madagascar, Omer Beriziky, a salué à plusieurs reprises la contribution des entreprises chinoises au développement de l'économie locale et au bien-être de la population.

    Ces entreprises étendent également leurs domaines de coopération au secteur financier. La Banque de construction de Chine a ainsi ouvert une succursale à Johannesburg, capitale économique et principale ville d'Afrique du Sud. La banque a mené une stratégie de localisation en recrutant plus de deux tiers d'employés locaux.

    Selon des données officielles, les investissements chinois en Afrique ont totalisé 45 milliards de dollars en juin 2012, dont 15 milliards de dollars d'investissements directs. A ce jour, plus de 2.000 entreprises chinoises se sont implantées dans 50 pays du continent, et les Africains occupent 85% des emplois dans ces sociétés. Elles apportent une grande contribution au développement économique et social de l'Afrique, a affirmé l'ancien Premier ministre chinois Wen Jiabao, lors de la quatrième édition du rassemblement des entrepreneurs chinois et africains organisée en juillet 2012 à Beijing.

    La Chine est le premier partenaire commercial de l'Afrique depuis 2009, le volume commercial entre les deux parties étant passé de 10 milliards de dollars en 2000 à près de 200 milliards de dollars en 2012, selon des données officielles.

    L'Afrique est le deuxième plus grand marché de projets contractuels de la Chine et la quatrième plus importante destination des investissements chinois. En avril 2012, les encours des investissements directs de la Chine en Afrique avaient atteint 15,3 milliards de dollars, a précisé le vice-ministre chinois des Affaires étrangères Zhai Jun, lors d'un forum sur les entreprises en Afrique organisé le 18 mars dernier à Beijing par l'Association chinoise pour la diplomatie publique.

    Commentaire
    Annonce
    Le sommet de B20 et celui de G20 auront lieu à Hangzhou du 3 au 5 septembre. Nous allons couvrir quatre grandes séances lors des deux sommets importants sur nos deux sites et notre Facebook: l'ouverture du sommet de B20 prévu dans l'après-midi du 3 septembre, le sommet non-officiel des chefs d'Etat des BRICS, l'ouverture du sommet de G20, prévu le 4 septembre et enfin, la conférence de presse après la clôture du sommet de G20, prévu dans l'après-midi du 5 septembre. Soyez nombreux à surfer nos sites pour suivre des événements importants en nous laissant vos réactions.
    C'est parti ! Le 21 décembre 2015, Radio Chine Internationale a lancé 2 heures d'émissions francophones en DIRECT à travers le monde. Journaux, insolites, musique chinoise et mondiale et chaque jour un nouveau sujet à partager avec vous.

    Horaires des émissions en direct de RCI:
    18h à Dakar, Saint-Louis  (FM 102.9) Ziguinchor, Kaolack (FM 106.6)
    10h à Niamey, Maradi, Zinder (FM 106), Agadez (FM 103)
    12h à Brazzaville (FM 90.1)
    18h à Bangui (FM 97.6)
    21h à Bujumbura (FM 89.2)
    13h à Moroni (FM 94.9)
    12h à Djibouti (FM 99.8)
    8h à Nouakchott (FM 95.7)

    Téléchargez notre application gratuite @RCI sur votre mobile. Cherchez @RCI sur App Store et Google Play Store, et dialoguez avec nos animateurs et animatrices !

                              
                         Android                         iOS

    RCI vous propose

    Beijing, nouvelle place forte de l'art contemporain

    Tibet: les vestiges de l'ancienne capitale du royaume de Gugé

    Le Corso fleuri de Lichtenvoorde aux Pays-Bas

    Exposition d'un éléphant mécanique de 8,8 mètres de haut à Beijing
    plus>>
    © Radio Chine Internationale.Tous droits réservés.
    16A, rue Shijingshan, district Shijingshan, Beijing, Chine