Clôture de l'Année de la langue française en Chine
  2012-12-14 17:55:11  xinhua
L'Année de la langue française en Chine, inaugurée le 13 septembre 2011, s'est clôturée jeudi soir à Beijing. L'un des fruits les plus importants de cet événement est l'offre en Chine de diplômes de langue française du ministère français de l'Education nationale.

"Le bilan très positif de l'Année de la langue française en Chine nous invite à ouvrir de nouvelles perspectives de collaboration. Je souhaite que la France et la Chine soient des moteurs de promotion pour le multilinguisme", a annoncé Yamina Benguigui, ministre déléguée à la Francophonie, lors de la cérémonie de clôture organisée à l'Ambassade de France en Chine.

Le vice-ministre chinois de l'Education Hao Ping a indiqué que grâce à la participation des deux peuples, l'Année de la langue française a permis de consolider les liens traditionnels entre la France et la Chine, d'approfondir la compréhension mutuelle entre les peuples des deux pays et de renforcer la volonté de coopération.

Placée sous le parrainage de François Cheng, membre de l'Académie française, l'Année du français en Chine s'est déclinée en 200 événements culturels et éducatifs répartis dans tout le pays, offrant au public chinois l'occasion de découvrir la richesse et la diversité de la langue française.

En novembre 2010, le président chinois Hu Jintao et l'ancien président français Nicolas Sarkozy ont décidé de la mise en oeuvre d'une année linguistique croisée entre la France et la Chine. L'Année de la langue chinoise en France a ainsi été lancée le 4 juillet dernier à Paris.

Avant la cérémonie de clôture, le Centre national des examens éducatifs (CNEE), agence sous la tutelle du ministère chinois de l'Education, et le Centre international d'études pédagogiques (CIEP), organisme sous l'égide du ministère français de l'Education nationale, ont signé un accord de coopération visant à mettre en place des sessions d'examen pour l'obtention du diplôme élémentaire de langue française (DELF) et du diplôme approfondi de langue française (DALF).

La Chine sera dès lors intégrée au dispositif mondial de certifications du CIEP. La mise en place de ces diplômes facilitera notamment l'accueil des étudiants chinois dans les universités françaises.

Aujourd'hui, quelque 100.000 personnes apprennent le français dans les établissements d'enseignement secondaire, les universités et les Alliances françaises en Chine, tandis que la France accueille actuellement 35.000 étudiants chinois sur son territoire.

En outre, la cérémonie de remise du prix Fu Lei 2012 s'est déroulée le 14 décembre à Beijing. Cette récompense a couronné cette année Zheng Kelu, traducteur chinois de l'essai de Simone de Beauvoir "Le Deuxième Sexe", et Guo Hongan, traducteur chinois des oeuvres choisies d'Albert Camus.

Décerné pour la première fois en 2009, le prix Fu Lei vise à promouvoir la traduction et la publication des oeuvres françaises en Chine.

Commentaire