Les entreprises israéliennes estiment à 31 millions de dollars les pertes dues à l'opération à Gaza
  2012-11-20 13:48:20  xinhua
L'Association des entreprises israéliennes a estimé lundi que l'opération militaire à Gaza avait causé 31 millions de dollars de pertes pour les entreprises implantées dans le sud d'Israël.

Ce chiffre se réfère à une estimation prenant en compte 430 entreprises situées dans le sud d'Israël à moins de 40 km de la frontière avec la bande de Gaza, où plus de 600 roquettes sont tombées depuis que l'armée israélienne a lancé l'opération "Pilier de défense" mercredi dernier.

L'un des facteurs à l'origine des pertes, a expliqué l'association, réside dans le fait que 20% des employés ne vont plus travailler en raison de la poursuite du conflit entre Israël et les groupes militants dans la bande de Gaza.

Sur les 80% qui ont continué à se rendre sur leur lieu de travail, beaucoup ont été mobilisés en tant que réservistes. Vendredi, le gouvernement israélien a en effet décidé de mobiliser 75 000 réservistes pour une éventuelle invasion terrestre dans l'enclave palestinienne, et des milliers de soldats réservistes ont été envoyés près de la bande de Gaza en prévision d'une possible extension de l'opération militaire.

Plusieurs usines et commerces ont subi des dégâts dus aux tirs de roquettes. Cela a été par exemple le cas pour la société Kafrit spécialisée dans les composants plastiques, qui est située à Kfar Aza, à quelques kilomètres seulement de la bande de Gaza.

Par ailleurs, des milliers d'agriculteurs ont suivi les recommandations officielles incitant à ne pas s'éloigner d'un endroit protégé et n'ont par conséquent pas pu travailler sur leurs terres, ce qui fait désormais craindre une pénurie de fruits et légumes.

Les différentes usines et industries dans les kibboutz ont enregistré une baisse de près de 15% de leurs chiffres d'affaires.

Quant au secteur du tourisme, il a aussi subi des pertes importantes dans le sud d'Israël la semaine dernière.

Commentaire