Quatre pays de projet Desertec préparent un accord de 600 millions d'euros avec le Maroc (PAPIER GENERAL)
  2012-11-04 09:28:26  xinhua
Le Maroc, l'Allemagne, l'Italie, la France et l'Espagne préparent un accord commun de 600 millions d'euros pour commencer à mettre en oeuvre le projet Desertec, qui entre dans le cadre du plan solaire méditerranéen adopté au sein de l' Union pour la Méditerranée (UPM).

Cet immense projet prévoit de produire de l'énergie propre dans le désert maghrébin et en particulier au Maroc pour l'exporter en Europe. Il vise à créer d'ici 40 ans un vaste réseau d'installations éoliennes et solaires en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, censées fournir à terme jusqu'à 15% de la consommation d'électricité de l'Europe.  

L'investissement nécessaire est estimé à quelque 400 milliards d'euros. Selon le journal allemand Sueddeutsche Zeitung, l' Allemagne, l'Italie, la France, l'Espagne et le Maroc sont en train de débattre un accord de 600 millions d'euros, soit 6,6 milliards de dirhams qui régira la construction de la centrale solaire ainsi que l' importation d' électricité.

Cette indiscrétion de Sueddeutsche Zeitung intervient quelques jours après que BusinessGreen ait révélé la signature d' un nouveau protocole d' entente, le 25 octobre, entre l'Agence marocaine pour le développement de l'énergie renouvelable et l'efficacité énergétique (ADEREE) et la Fondation allemande basée Desertec.

D'après le ministre marocain du Commerce, de l'industrie et des nouvelles technologies Abdelkader Amara, une déclaration d'intention serait signée ce novembre et un accord au niveau gouvernemental multinational sera signé au premier semestre de 2013. "Le Maroc n' est pas simplement visionnaire, mais il est également l' un des pionniers du succès de la transition globale vers les énergies renouvelables", a déclaré le directeur de la Fondation Desertec, Thiemo Gropp, dans un communiqué.

Pour atteindre cet objectif, un 1er projet pilote de Desertec, projet géant de centrales solaires en Afrique et au Moyen-Orient, va démarrer sa production au Maroc en 2015/2016, a annoncé la société Desertec Industrial Initiative (DII), qui chapeaute l'initiative.

Ce projet pilote, visant à produire 500 MW d'énergie solaire dont la majeure partie est destinée à être exportée vers l'Europe, recevra un investissement de 2,1 à 2,3 milliards d'euros.

Lancé le 2 novembre 2009 à Ouarzazate (528 km au sud-est de Rabat), ce grand projet de production d' électricité à partir de l' énergie solaire, d' un coût estimé à 70 milliards de dirhams (9 milliards de dollars), a suscité beaucoup d' intérêt chez des investisseurs au niveau international.

La mise en œuvre de ces projets permettra de réduire la dépendance énergétique du Maroc de 97% à 85%, permettant une économie annuelle d'un million de Tonnes Equivalent Pétrole (TEP), d'une valeur de 500 à 700 millions d' US$.

Grâce aux projets lancés à travers le pays, le Maroc pourra tirer profit de sa position stratégique pour assumer le rôle de plate-forme électrique internationale en tant que fournisseur et pont entre l'Europe et les pays du sud de la Méditerranée.

A noter que l' initiative de Desertec a été officiellement lancée en juillet 2009 par un consortium de 12 entreprises européennes, en collaboration avec le gouvernement marocain.

En exploitant les énergies solaire et éolienne dans les déserts d'Afrique du Nord, l'initiative s'inspire du concept Desertec, qui a été lancé sous les auspices du Club de Rome et de la Coopération transméditerranéenne pour l'énergie renouvelable (TREC) allemande. Basé à Munich, en Allemagne, le réseau d'entreprises devrait être élargi progressivement afin d'inclure d'autres entreprises du nord et du sud de la Méditerranée.

Commentaire