La fermeture du détroit d'Hormuz n'est pas l'intention de l'Iran, dit un haut responsable iranien
  2011-12-31 04:17:08  xinhua

Le chef de la marine iranienne l'amiral Habibollah Sayyari a annoncé vendredi que l'Iran n'a pas l'intention de fermer le détroit d'Ormuz même s'il pourrait facilement le fermer, a signalé la chaîne iranienne Press TV.

"Notre intention est d'apporter la stabilité et la sécurité dans la région et nous voudrions montrer à tous que nous pouvons assurer la sécurité pour la région sans avoir recours aux forces extérieures", a déclaré le Commandant iranien comme le pays a poursuivi ses exercices de la marine vendredi.

M. Sayyari a déclaré que la présence de forces navales étrangères dans la région est la cause de l'insécurité régionale et a souligné que l'Iran n'a pas besoin de la présence de forces non régionales, selon le rapport.

Le ministère américain de la Défense a averti l'Iran mercredi contre toute tentative de bloquer le détroit d'Ormuz, qui est l'une des principales routes pour l'exportation de pétrole dans le monde.

"Ceci n'est pas seulement une question importante pour la sécurité et la stabilité dans la région, mais c'est une bouée de sauvetage économique pour les pays du Golfe, y compris l'Iran", a déclaré George Little, le secrétaire de presse du Pentagone. " L'interférence avec le transit ou le passage de navires à travers le Détroit d'Ormuz ne sera pas tolérée".

Les remarques de M. Little interviennent après la menace des hauts responsables iraniens de sceller le principal passage pour le pétrole. Le Premier vice-président iranien, Mohammad Reza Rahimi a déclaré mardi que l'Iran va fermer le détroit d'Ormuz si l'Occident impose des sanctions sur ses exportations pétrolières.

M. Sayyari a repris les propos du vice-président mercredi, en disant que les forces navales du pays pourraient facilement bloquer la route pour le passage du pétrole, s'il est nécessaire.

Dans un communiqué distinct, le Fifth Fleet américain basé à Bahreïn a déclaré mercredi que "toute personne qui menace de perturber la liberté de la navigation dans un détroit international est clairement hors de la communauté des nations. Toute perturbation ne sera pas tolérée".

Samedi dernier, la marine iranienne a lancé un exercice de 10 jours, surnommé Velayat 90, qui couvre une longueur de 2.000 km et qui s'étend del'est du détroit d'Ormuz dans le Golfe persique au Golfe d'Aden.

Commentaire